champ de cacao

Ces chiffres paraissent dans un rapport publié par Fitch Solutions qui anticipe une production cacaoyère satisfaisante malgré la crise anglophone.

En effet, à la lecture du climat socio-politique qui sévit et La récente escalade de la violence à la veille de l'élection présidentielle d'octobre 2018, ils ont ramené à la baisse les prévisions de production de cacao pour le pays pour (la campagne) 2018-2019, à 170 000 tonnes.

Les tensions se sont toutefois légèrement apaisées au cours des derniers mois, et la production pour la campagne 2017-2018 a frôlé le record de 240 000 tonnes (253 510 tonnes selon les officiels camerounais, Ndlr), malgré les informations faisant état, début 2018, de producteurs de cacao fuyant des plantations lors d'affrontements entre séparatistes et forces de sécurité. Ainsi, les prévisions de production pour 2018-2019 ont haussé à hauteur de 245 000 tonnes, et la saison restera également résistante aux conflits potentiels dans la région.

Cette projection de Fitch Solutions est d’autant plus plausible que, depuis cinq campagnes, de nouvelles plantations aux rendements améliorés entrent en production au Camroun, à la faveur d’un programme de rajeunissement et de création des plantations mis en place par l’interprofession cacao-café.

Du fait de cette réalité, au cours de la campagne 2017-2018, malgré le durcissement des revendications séparatistes dans la région du Sud-Ouest, la production cacaoyère a par exemple dépassé 240 000 tonnes, en hausse par rapport aux 231 000 tonnes de la campagne précédente.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur