La salle des conférences de la CAPLAMI ,Bafoussam

La salle des conférences de la CAPLAMI à Bafoussam, a abrité ce mercredi 20 mars 2019 à 16 heures, une cérémonie de dédicace du livre dédié à la recherche agronomique et l'agriculture vivrière au Cameroun.

L’ouvrage intitulé : « recherche agronomique et agriculture vivrières au Cameroun : 50 ans de balbutiements, de progrès et de tâtonnement (1965-2015) : cas des plantes à tubercules et racines amylacées «, est un ouvrage dédié à la jeunesse camerounaise en mal de repère. Le livre écrit par le professeur SAMUEL NZIETCHUENG et édité aux éditions EDITAFRIC,est un récit écrit sous une perspective historique.

L'auteur rappelle, dès l'introduction, que l'absence d'héritage peut être sources de frustrations. En 1961, la jeune République fédérale du Cameroun avait recueilli de nombreux héritages, notamment dans les domaines étudiés par cet ouvrage sur la période 1965-2015.

Entre ces deux principales bornes chronologiques, deux périodes, qui correspondent à des contextes socio-politico-économiques différents, sont identifiées. La première (1965-1990) est celle de l'économie planifiée durant laquelle l'État disposait des moyens de sa politique.

Tous les secteurs d'activités avaient profité de l’embellie ; entre autres l'agriculture et la recherche agricole. Des moyens suffisants, mis à disposition et dans les délais, avaient permis à L'IRAT-IRAF-IRA d'élaborer des technologies améliorées de de production des principales plantes alimentaires.

En deuxième période (1990-2015), la place réservée à la recherche publique, en contexte de crise multidimensionnelle, est examinée. Les moyens dégagés au profit de L'IRA-IRAD sont insuffisants.

Malgré cela, il est prouvé, au dernier chapitre, que l'essor « de l'agriculture vivrière spéculative » enregistré pendant cette période de récession confirme l'assertion selon laquelle la recherche est, par nature, une activité à effet différé. Prenait donc par à ladite cérémonie, les agriculteurs, les étudiants, les membres de la société civile et les hommes de médias.

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR :

Samuel Nzietchueng est né le 15 décembre 1947 à bayangam(ouest-cameroun).Il est ingénieur agronome (1973);Docteur d'État en sciences naturelles (1ère thèse de doctorat d'État de biologie de l'Université de Yaoundé, 12 mars 1985);Directeur de recherche IRA-Emérite; Ancien professeur associé de biologie et de pathologie végétales (CUDs,université de Dschang, université de Yaoundé);Ancien Directeur Général de l'agence Africaine de biotechnologie (ALGER,1997-2005);Membre du panel Africain de haut niveau sur la biotechnologie de L'UA/NEPAD;co-fondateur de l'Académie des sciences du Cameroun (1990).

Redigé par: Marcel Ndi

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur