Rev Dieunedort Kamdem

Depuis le mandat d’arrêt lancé contre lui le 1 er mars 2018, Dieunedort Kamdem a régulièrement multiplié les contres offensifs dans lesquelles il évoque une « cabale » orchestrée par ses ennemies. Le « General de Dieu » dit malgré tout vouloir revenir au Cameroun poursuivre sa mission divine comme conseillé spirituel à la Présidence de la République.

Dans une vidéo en circulation sur la toile, Dieunedort Kamdem accusé d’« escroquerie aggravée» parle d’un complot bien orchestré par ses ennemies. Il dit malgré tout vouloir revenir au Cameroun poursuivre sa mission divine.

« Avec le nouveau président, je serais conseillé spirituel à la Présidence de la République chargé des affaires spirituels et déstabilisation de la sorcellerie sur le triangle national » déclare-t-il.

Le fondateur des Églises CBC et de la « Cathédrale de la fois » dit avoir été contraint d’adhérer aux sectes camerounaises et affirme subir simplement les « représailles »

« Ils m’ont dit, tu vas voir, et c’est exactement à partir de là qu’ils ont commencé à monter les gens cotre moi », argue-t-il.

L’évangéliste camerounais pense que le fait de s’être levé « contre la franc-maçonnerie » au Cameroun lui vaut cet acharnement.

« J’ai arrêté le rassemblement africain de la franc-maçonnerie qui devrait se tenir à Douala, je suis allé voir le gouverneur et cette réunion a avorté, voilà pourquoi ils ne peuvent pas être content de moi », confie-t-il

« Ils ont tué Chrales Ateba Eyene, et Monseigneur Benoit Bala, mais ils n’arrivent pas à me tuer raison pour laquelle il faut tuer mon image et ma réputation, ceci afin de m’empêcher de revenir au Cameroun », ajoute-t-il.

Le Rev pasteur pour finir déclare avoir refusé la nationalité brésilienne et américaine juste pour de raison patriotique.

Dieunedort Kamedem fait toujours l’objet d’un mandat d’arrêt émis le 1er mars 2018 par le patron de la division régionale de police judiciaire du Centre pour « escroquerie aggravée » en coaction au préjudice du collectif des investisseurs de Gesem

Exilé donc depuis plusieurs mois au Canada, il continu néanmoins de conquérir le monde à la recherche de nouveaux brebis. Après la France, Dieunedort Kamdem a mis le cap sur Haïti et déclare avoir conquis plus de 40 000 âmes

 

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur