Un bus de l'agence de voyage tristement célèbre Finexs

La pratique a pourtant pignon sur rue et chaque agence de voyage y consacre une caisse autant que le service de réception ou d'envoi des colis. Dans certains bus, la vente des médicaments est même permise. Décryptage d'une pratique décriéé par les voyageurs et que les pouvoirs publics encouragent.

Les Camerounais baignent dans un environnement social délétère, fruit de la pauvreté ambiante ajouté à cela des frustrations et des tensions nées des différentes crises qui ont émaillées notre pays à certain moment de son histoire. Pour autant la pratique de faire payer les voyageurs pour un passage aux toilettes dans les agences de voyages mérite des interrogations.

En effet, l'assassinat récent du jeune Camerounais fut-il un gendarme pour le motif de payer les toilettes a créé un tolet d'indignations au sein de l'opinion publique et d'une partie de la classe politique. Comment en arrive t-on à créer un service payant sensé être gratuit quand c'est à l'agence de voyage d'offrir gratuitement un espace et la possibilité a ses usagers de se soulager d'un besoin naturel ?

Jamais la question n'a effleuré le ministère des transports encore moins celui du tourisme. Il font la sourde oreille comme cette pratique courante qui consiste à ajouter une rangée de sièges dans la partie réservée aux bagages de nos bus et cars de transport en commun. Juste par souci d'augmenter le nombre de sièges-passagers et de faire plus de bénéfice. La conséquence, l'étroitesse et le manque de confort pour les voyageurs sans oublier les accidents de circulation.

Une réflexion me semble t-il est née de ce meutre et quelque chose mérite d'être fait. À savoir que les agences de voyages doivent offrir des toilettes gratuite entretenues à leurs frais aux usagers. Le ministère des transports, du tourisme, de urbanisme et de l'habitat pour permettre à ce que cet idéal soit atteint pardi!

Redigé par: Jacques NDO

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur