Cameroun-Massacre de Kumba : La CRTV ignore le carnage et se contente sur un show de Sergio Polo

Transmis tel que lu sur le net

Samedi dernier 24 octobre 2020, c’est l’effroi quand on découvre les images d’enfants baignant dans le sang dans une écoleprivée de la ville de Kumba située dans la région du Sud-Ouest. Des hommes armés ont fait irruption dans des salles de classe  tiré à bout portant sur plusieurs enfants qui s’y trouvaient. Le bilan provisoire fait état d’au moins 8 morts et une dizaine de blessés.

La nouvelle crée un choc collectif et fait réagir à l’échelle nationale et même internationale. Les hommes politiques, les artistes et même les organisations internationales affichent leur compassion. Même Ayuk Tabe qui est pourtant le président autoproclamé de l’État séparatiste de l’Ambazonie et qui est détenu à la prison principale de Yaoundé, a aussitôt réagi.

Maurice Kamto, séquestré dans son domicile par les forces de sécurité parce qu’il voulait organiser une marche pour la fin de la guerre dans les régions anglophones ,  n’est pas resté en marge de ce vent de solidarité. Dans une publication partagée dans la nuit du 24 octobre sur les réseaux sociaux, le président du MRC a exprimé son indignation.” Au moins six enfants massacrés et une dizaine de blessés dans l’attaque d’une école à Kumba. Horreur absolue. Ma peine est sans borne. Je condamne cet acte odieux avec la dernière énergie. Combien de morts faut-il encore pour qu’une solution politique ramène la paix dans le NOSO ? “.

Curieusement, la télévision  d’État CRTV, au lieu d’édifier les populations sur ce drame national et de programmer des émissions spéciales à cet effet, a plutôt offert aux téléspectateurs, un programme de distraction avec l’artiste musicien Sergio Polo. Était-ce l’heure de danser du makossa pendant que le Cameroun est en pleurs ? Plusieurs journalistes et lanceurs d’alerte ont fustigé ce manque de professionnalisme.

“Charles Ndongo, il faut arrêter avec l’indécence. C’est incroyable les affaires du Cameroun. Tout un pays est en deuil avec l’assassinat d’enfants innocents à Kumba. Les condamnations de ce crime contre l’humanité arrivent de partout dans monde et tout ce que la CRTV trouve à faire c’est consacrer sa soirée à Sergeo Polo. Non mais sérieusement.

Il n’y a pas une semaine un enseignant a été tué en France et nous avons tous vu comment dès 16h toutes les chaînes françaises sont passées aux éditions spéciales. Reportages, analyses, commentaires, direct. Car, une vie de perdu dans des conditions horribles est inacceptable.

Dans notre pays, plus de huit enfants selon les Nations Unies sont assassines à l’école et la télévision nationale payée ne trouve aucun intérêt d’y consacrer une soirée spéciale. C’est irresponsable et c’est de l’incompétence.

Nous devons apprendre dans ce pays à protéger les vies. À honorer la mémoire de nos fils et filles arrachées lâchement à la vie. Et les médias ont une mission fondamentale.

C’est incroyable cet effondrement moral dans ce pays. C’est même dégoûtant. Que vous soyez pro ou anti Biya vous avez le devoir défendre le droit à la vie et le respect de la dignité humaine.”, s’indigne le lanceur d’alerte Boris Bertolt