Cameroun : La Ministre de la Recherche Scientifique démontre en mondiovision L’ignorance de Atanga Nji, Mbarga Nguele et Galax Etoga

Transmis tel que lu sur le net

En vantant les bienfaits du “fipagrassi” et en appelant à l’adoption de l’artemisia comme nouvelle boisson conviviale nationale, Madeleine Tchuinté ( Ma Madé) qui est la ministre camerounaise de la Recherche scientifique et de l’innovation fustige implicitement Atanga Nji ministre de l’administration territoriale, Mbarga Nguele le Delegué à la surêté nationale et Galax Etoga sécretaire d’état à la gerdarmerie.

Ma Madé, qui on se souvient avait imploré les camerounais à temporiser la consommation des viandes de brousse en général et des chauves-souris en particulier afin d’éviter une contamination inter-espèces de la covid -19 est revenue à la charge pour vulgariser la consommation de l’artemisia . Cette annonce que d’aucuns veulent tourner en ridicule est un clapet qui met à nu l’incompétence de ses collègues securocrates qui parce qu’ils ont des marteaux voient des clous partout.


Qui se souvient que le 21 novembre 2019 alors que la Covid 19 était encore inconnue, à 9h 30 le Chef de terre du Ndé, Franklin François Etapa, accompagné de toutes les autorités administratives et plus de 50 hommes en tenues lourdement armés ont fait irruption dans la plantation du nommé Ekouma Abbé Noël situé à Banekane quartier périphérique de la ville de Bangangte , où la soldatesque a détruit complètement 3 hectares de la plante miracle contre le paludisme, l’artemisia annua. En réalité, l’Artemisia annua est bien connue des scientifiques. «Cette plante a même permis de mettre au point la plupart des traitements actuellement utilisés», explique Philippe Deloron, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). C’est en effet à partir d’Artemisia annua qu’est extraite l’artémisinine, une molécule capable d’éliminer le parasite responsable du paludisme (le Plasmodium). Cette découverte a d’ailleurs valu le prix Nobel de médecine à la Chinoise Tu Youyou en 2015.

Voici ce que Franklin François Etapa, préfet du département du Ndé, agent de Atanga Nji et représentant du président Biya déclare ce jour là: “ Le plus important n’est pas de savoir comment on a découvert le champ, ou la plantation, le plus important est de mettre en peril ce qui peut nuire à la santé des populations , toute chose qui peut constituer un vecteur de l’insécurité” . Le commandant de la légion du Ndé, Lele Ngompé Bosco ajoutera en substance “ Le fruit de cette découverte est la dénonciation des populations. Nous devons combattre la lutte contre la drogue et principalement du chanvre indien par tous les moyens”.

Lors de cette déscente, EKOUMA ABBÉ Noël avait démontré les bienfaits de cette plante millénaire qui sauve les vies . Malgré ces explications, le propriétaire de ce champ, natif de la région du Centre installé sur les hauteurs de Bangangté dépuis plusieurs années fut arrêté et gardé à vue toute la journée. Il ne sera libéré en soirée qu’après avoir été entendu sur procès verbal.


En détruisant ces 3 hectares d’artemisia, ces zélés croyaient que c’était du cannabis. Qui peut croire à des inepties pareilles ? Un pays ou des autorités ne savent pas faire la distinction entre le chanvre indien et Atermisia. Ne faut -il pas de nouveaux cours de recyclages dans les écoles de police, et centre d’instruction de la gendarmerie, et de de l’Enam ?

Pour service rendu , Franklin François Ekapa, préfet du Ndé a bien eu après cet acte une rallonge de deux années sur sa carrière . Heureusement que Ma Madé est venue “verser” en plein jour l’incompétence des agents du ministère de l’administration territoriale, de la police et de la gerdarmerie nationale. Qu’est devenu Ekouma Abbé Noël, cet enfant d’Evodoula promoteur de la plantation d’Artemesia à Banekane (Banganté).

Il est temps qu’il soit seulement dédommagé, mais aussi que les excuses lui soient présentées. Sans doute Ma Madé devrait l’adjoindre dans cette nouvelle campagne. Pour la petite histoire, le 10 octobre dernier à Bangangté, la ministre de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine ketcha Courtès a ,après la messe d’action de grâce à son honneur, distribué des boîtes de cadeaux et parmis ces cadeaux on retrouvait………….. l’ARTEMISIA.

Source: Ponmie Ruben Ernest-Facebook