LE SOUS-SECRÉTAIRE D’ÉTAT AMÉRICAIN REFUSE LA MÉDAILLE DE PAUL BIYA

  • 19-04-2019

Par J. Rémy NGONO

Le 18 mars 2019, juste à la sortie de l’audience au palais d’Etoudi, le sous-sol secrétaire d’État américain aux Affaires Africaines Tibor Nagy , avait déclaré : ” Paul Biya est homme d’État exceptionnel. Nous avons échangé de points de vue, j’ai apprécié la Sagesse et l’intelligence du président Biya qui est un homme d’État exceptionnel.”

Tout content, Paul Biya, Chef de l’Etat et Grand maitre des ordres nationaux, après avoir remis un objet d’art en bronze à l’envoyé spécial de Donald Trump, s’était précipité le même soir à signer un décret pour lui remettre une médaille à titre exceptionnel qu’on n’attribue qu’à des hautes personnalités qui ont consacré leur vie pour le pays, ou les chefs d’État étrangers qui ont contribué économiquement et diplomatiquement à la bonne image du pays. ” Décret numéro 2019 /141 du 18 mars 2019 portant nomination a titre exceptionnel dans l’ordre de la valeur, Dignité de grand officier : Monsieur Peter Tibor Nagy, sous-secrétaire d’Etat américain chargé de l’Europe et de l’Afrique “.

Ce décret signé depuis un mois, caché à la CRTV et Cameroon Tribune, deux institutions à capitaux publics, est apparu dans le récent numéro (56) de “Le Temps des Réalisations “, le magazine que publie mensuellement le cabinet civil de la Présidence de la République. Ce décret présidentiel apparaît juste au moment où l’ancien Premier ministre Peter Mafany Musonge qui préside la grande chancellerie des Ordres , se réunit avec ses membres à Yaoundé, en vue de sélectionner les récipiendaires en vue de la prochaine fête du 20 mai 2019.

Problème, le décret de la remise de la médaille de l’ordre de la Valeur, Grand officier des Ordres nationaux, est rendu public au moment où Peter Tibor Nagy tire contre le régime de Yaoundé. Le 11 avril 2019, le sous-secrétaire d’État américain chargé des Affaires africaines, Tibor Nagy, avait déclaré à Houston au cours d’une conférence de presse ,qu’après le renversement par le peuple du régime d’Omar El Béchir au Soudan , la situation sécuritaire du Cameroun serait la prochaine préoccupation du gouvernement américain. “Ma prochaine préoccupation est le Cameroun et vous savez ce que je ressens à propos de la haine et de la violence qui y règnent”. Il avait ajouté que “les anglophones se battent essentiellement pour leurs droits et déplore le fait que le pouvoir de Yaoundé ait sciemment laissé envenimer la situation “.

Bien avant de quitter le Cameroun, le Sous-secrétaire d’État américain aux Affaires Africaines avait déjà déclaré lors de son interview sur la chaîne Canal 2 International que le Cameroun va très mal, et qu’il n’espère revenir qu’en 2020 quand l´État aura mis fin à la crise dans les régions anglophones du Nord Ouest et du Sud Ouest et trouvé une solution de sortie de crise post-électorale parce que ” .

Il a d’ailleurs abandonné à l’ambassade des États-Unis à Yaoundé, le cadeau en bronze que Paul Biya lui avait offert au palais. Paul Biya s’imagine-t-il que c’est avec une médaille en carton qu’il retournerait les États-Unis et l’Union Européenne qui sont actuellement sur la même longueur d’onde ? Encore que le récipiendaire diplomate américain n’a pas donné son approbation.