Le Prof Narcisse Mouelle Kombi

Le ministre des Sports et de l’Education Physique s’est joint à la communauté nationale pour répondre à la vidéo qui fait le buzz depuis quelques jours sur internet. Sa réponse est publiée à la page 8, du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, paru le 25 février 2020.

L’internationaliste, aujourd’hui ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouelle Kombi, n’a rien perdu de sa superbe d’enseignant de droit. Frappé par la conversation entre le Président Français, Emmanuel Macron et de l’activiste Calibri Calibro, il a décidé d’expliquer ce que c’est qu’un génocide aux deux interlocuteurs du 22 février 2020. «Les mots, dont tout discours est constitué, ont un sens. Utilisés à contre sens, peuvent conduire à des désastres… les mots comme les hommes qui les utilisent, peuvent porter la marque d’un péché originel», précise le Pr Narcisse Mouelle Kombi, dans les colonnes de Cameroon Tribune du 25 février 2020.

«En tant que professeur de droit et plus spécifiquement de droit international, j’ai passé de nombreuses années de mon magistère à enseigner à mes étudiants l’importance de la maîtrise du système des sources de droit, des méthodes de qualification terminologique et des principes d’interprétation juridique. Toute structuration de la pensée doit partir d’une bonne définition du ou des termes censés s’appliquer à une réalité ou la décrire afin d’en tirer les conséquences pertinentes», soutient l’enseignant.

«Le génocide est une infraction internationale consistant en la destruction intensionnelle de tout ou d’une partie d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux», a-t-il défini chez notre confrère.

D’après le membre du gouvernement, de toutes les définitions doctrinales, conventionnelles ou résolutoires, «rien, mais absolument rien ne permet d’établir ou de conclure à l’existence d’indices ou de preuves de commission d’actes de génocide par des autorités civiles ou militaires camerounaises, contre tel ou tel autre groupe ethnique».

Le génocide est «un terme qui doit être proscrit du langage et de l’imaginaire des Camerounais amoureux de leur patrie». Le crime de génocide est «l’une des accusations la plus polémique et problématique, la plus inacceptable, parce que caricaturale, inappropriée et malveillante de l’échange entre un activiste apparemment en situation irrégulière en France et le Président Macron», argue le diplomate

 

Cameroun.Info.Net

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur