Ces instituteurs contractuels et maitres de parents d’élevés (SNICOMP) dans un préavis de grève adressé au premier ministre indiquent clairement boycottés les examens officiels

Le Syndicat national des instituteurs contractuels et maîtres des parents (Snicomp) menacent donc d’entrer en grève dès le 23 avril 2018. Le préavis de grève datant du 14 avril 2018 et adressé au premier ministre indique « un boycotter de  tous les examens officiels »

Ce préavis précise aussi que durant le mouvement d’humeur, les instituteurs se rendront en classe mais ne dispenserons pas les cours aux élèves.

Le Snicomp réclame entre autres l’intégration par vagues successives à la Fonction publique des instituteurs, le recrutement de nouveaux titulaires du Certificat d’aptitude pédagogique d’instituteur d’enseignement maternel et primaire et du Certificat d’aptitude professionnelle d’instituteur d’enseignement technique.

Les syndicalistes déplorent également la lenteur dans le traitement des dossiers des instituteurs recrutés dans la vague 2005-2006.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur