Samuel Eto'o

Je vais vous raconter quelque chose.

C'était en 2007. Je suis parti en Côte d'Ivoire au Plateau.J'ai fini de faire certaines courses pour ma Femme. Je montais dans ma voiture et puis un jeune Ivoirien est monté avec moi, j'ai eu peur mais il m'a vite abordé donc je me suis calmé:

"Grand-Frère Excuse moi, ce n'est pas pour t'agresser, écoute moi une minute, après tu peux appeller la police parce que je me suis introduit dans ta voiture.".

Il etait tellement poli avec moi, alors je lui ai dis de parler: "Grand-Frère, je gare les voitures au Plateau ici, j'ai des ambitions, j'ai des rêves, j'ai des projets mais il n'y a personne pour m'aider, je veux un financement".

Aveuglement, je l'ai écouté longuement et je lui ai dis: " Tiens un Chèque de 3.000.000f. Tiens mon numero, donne moi ton numero, je reviendrai à Abidjan dans 12 mois, si tu as multiplié les 3.000.000f, je vais t'aider maintenant.".

Et c'est comme ça il est descendu de mon véhiculé très motivé. Je suis revenu à Abidjan en Octobre 2008 mais avant ça il m'avait appellé deux mois avant pour me dire qu'il a multiplié l'argent. Quand je suis arrivée, je l'ai appellé, on s'est vu, et il m'a montré une quincaillerie, deux taxi rouges, lui même il gérait sa quincaillerie et les soirs les taxis viennent le trouver là pour lui donner la recette.

J'étais fiers de lui.

Ce sont des gens comme ça qui donnent l'envie de les aider. Tu as pitié de quelqu'un, tu lui donne de l'argent, au lieu de créer une activité avec ça, il va plutôy au bars, il cherche à se sapper, vivre la vie. Ce jeune m'a tellement séduit avec son intelligence que je n'ai pas hésiter de lui l'aider d'avantage. Il a élargi ses activités. Grâce à moi et lui, plus de 25 jeunes ont un emploi. Quand on vous aide, faîtes un effort pour encourager ceux qui vous aident, à vous aider encore.

Que Dieu nous guide sur le droit chemin."

Samuel Eto'o

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur