C’est une réaction qui est consécutive à la décision du préfet du Mfoundi, Jean-Claude Tsila, qui annule l’autorisation de manifester accordée par le sous-préfet de Yaoundé 1er au collectif 300+Diaspora. Dans un communiqué de Presse, le président régional du Social democratic Front (SDF), Emmanuel Ntonga, demande aux militants et sympathisants de sa chapelle politique de rester chez eux demain.

COMMUNIQUÉ RADIO PRESSE SDF RÉGION CENTRE.....

L'injustice *qu’a créé le Sous-Préfet de Yaoundé 1er en délivrant un récépissé de *déclaration de manifestation publique au RDPC pour une marche contre l’opposition a poussé le SDF région du centre *a* contre carrer cette marche en décidant *à* son tour d'organiser la sienne sur le même trajet que celui du RDPC afin de présenter aux yeux du monde la démocratie DEUX POIDS DEUX MESURES version Régime Biya ...

M le préfet du Mfoundi, véritable ordonnateur de cette déclaration de manifestation vient d'interdire cette marche du RDPC prévue le 1er février...

A la suite de cette *décision, Le Président* Régional SDF Centre :

- Demande aux militants et sympathisants du SDF Centre de rester chez eux le 1er *février* tout en restant mobilisés et vigilants;

- Demande *la suspension des AUTORITÉS* responsables de cette provocation de plus;

- N'acceptera plus jamais dans le Centre, la *ségrégation des autorités* administratives;

- invite les *autorités à* autoriser toutes les manifestations publiques et à les encadrer telles que prévue par la loi

Fait à Yaounde le 31 janvier 2019.

Le Président Régional

EMMANUEL NTONGA

Redigé par: Georges KASSI

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur