IL ETAIT UNE FOIS DONATIEN KOAGNE, L'UN DES PLUS GRAND FEYNMAN DE L'HISTOIRE..

  • 15-08-2019
  • 1022 Clics

IL ETAIT UNE FOIS DONATIEN KOAGNE, L'UN DES PLUS GRAND FEYNMAN DE L'HISTOIRE... UNE LEGENDE A ENSEIGNER DANS NOS ECOLES COMME EXEMPLE A NE PAS SUIVRE...MAIS PAR CONTRE UN 'ROBIN DES BOIS' QUI ESCROQUAIT PARTOUT A L'EXTERIEUR POUR INVESTIR AU CAMEROUN . Fils d’une ménagère et d’un éleveur, tous deux d’origine Bamiléké (une ethnie de l’Ouest Cameroun), rien ne prédestinait Donatien Koagne à être un FEYMAN Donatien Koagne, était un faux-monnayeur camerounais Koagne avait une petite villa à Champigny. Un avion privé. Il passait pour «un caïd, un intouchable».

En octobre 1989, il est arrêté à l'aéroport de Douala, porteur d'une cargaison de mercure. Sans se dégonfler, il explique qu'elle est destinée à fabriquer de la fausse monnaie, et il offre de l'argent au commissaire. Inculpé pour corruption, il est disculpé grâce à ses appuis. Sa vraie spécialité consistait à «multiplier les billets» A ses interlocuteurs, il faisait croire qu'il dispose d'une méthode pour dupliquer les billets. Il se prétend capable de tripler les mises de fonds. Ses premières démonstrations, il les fait dans des cuves de teinture d'iode, dissimulant deux vrais billets. Dans un petit laboratoire installé dans une mallette, Koagne cache deux vrais billets enduits d'une peinture noire. Après l'introduction du billet à dupliquer, un produit dissout la peinture noire, laissant apparaître trois billets, apparemment identiques. Koagne fait ensuite des «tests» à plus grande échelle, en ramenant des valises de vrais billets mouillés à ses commanditaires. Une fois le test réalisé avec 100 000 dollars, les pigeons n'hésitent plus à lui confier des millions. Selon la rumeur, Koagne aurait ainsi délesté le président congolais Sassou N'Guesso de 7 millions de dollars, l'ancien président zaïrois Mobutu de 15 millions. Au Bénin et en Tanzanie, d'autres personnalités encore. LE NDEM COMMENCE. Donatien a voulu refaire le coup au Yémen, En 1995, donatien veut frapper l'un des chefs des services spéciaux du Yemen. Il lui promet de fabriquer 9 millions de dollars avec 3 millions.

Le piège fonctionne. Il embarque 2,5 millions de dollars dans son Falcon 20. A Nairobi, l'avion heurte une gazelle et Koagne loue un Falcon 50 de chez Dassault. Arrivé au Bourget, l'avion est fouillé par les douanes. Le magot est saisi,certains billets sont mouillés. Les douaniers pensent qu'il s'agit de faux dollars, décident d'envoyer une cargaison pour expertise aux Etats-Unis.

Les américains tombent des nues: les billets sont faux authentiques, Comment Donatien a pu faire cela? pas de réponse Koagne sera arrêté et enferme dans une prison au Yemen. Rappelons qu il débarquait souvent au Cameroun d’une façon insolite. La majorité des chefs traditionnels à l’Ouest l’accueillait au tarmac de l’aéroport de Bafoussam/Bamougoum. Il venait avec son avion privé.

La société Transair, à la quelle il venait de louer cet aéronef n’avait jamais perçu aucun sou. Elle finira même par se battre pour venir récupérer son Falcon sur place. Lors de l’‘‘Opération coup de cœur’’, organisée en 1994 pour soutenir les Lions indomptables à la Coupe du monde de football aux Usa, Donatien Koagne verse 10 millions Fcfa. Il farotait chaque fois, des millions aux lions. Beaucoup d hommes d’Etat y ont laissé des plumes, à l’instar de Mobutu Sesse Seko de la Rd Congo (15 millions de dollars), Blaise Compaoré du Burkina Faso (40 millions de dollars), Nelson Mandela, Gnassingbé Eyadema du Togo. Son escroquerie avait atteint les sommets. L’histoire rapporte que Donatien Koagne notait les noms de ses victimes dans un ‘‘carnet’’.

Et que ce ‘‘carnet’’ a fait l’objet des convoitises de la part des Services secrets israéliens, la Division de la surveillance du territoire en France et Interpol. Des sources disent qu’il avait les deux mains amputées, en application de la charia qui prévoit ce genre de châtiment pour les bandits de grand chemin." kan il etait en prison au Yemen en 1995. Donatien Koagne est mort sans avoir assisté aux obsèques de son père David Koagne, de sa mère Denise Memdjofang en 2008, sa sœur Jeanne, égorgée à Yaoundé en novembre 2005. TRISTE FIN EXEMPLE A NE PAS SUIVRE. Pris Sur le mur de Guerin le Manitou

 

Facebook