routes

En effet, Sur 2 818 routes rurales classifiées au Cameroun en 2018, seulement 114 sont en bon état.

De cette classification, il ressort que seulement 114 routes sont en bon état, soit un taux de 4,04 %. Dans la catégorie « état moyen », l’on compte 844 routes, soit 29,9 %. Enfin, dans la catégorie « mauvais », il y a en tout 1860 routes, soit un taux de 66 %. Ce recensement, indique le Mintp, se poursuivra en cette année 2019 sur 200 communes contre les 50 de 2018.

Ce ministère espère améliorer l’état des routes rurales au Cameroun à travers le Budget d’investissement public (BIP) dont les ressources sont transférées aux communes. Ces dernières à leur tour procèdent à la passation des marchés ou à la régie pour l’exécution des travaux dans leur zone de compétence. Entre 2013 et 2018, les ressources annuelles transférées aux communes sont estimées 67 milliards de FCFA.

Par ailleurs, à travers le Fonds routier mis en place en 1998, les maires, en qualité de maîtres d’ouvrage, procèdent à la passation et l’attribution des marchés y afférents. Ces marchés sont mis en paiement dans un délai variant entre 30 et 45 jours. Avec la nouvelle nomenclature routière intervenue en avril 2017, un montant de 8,1 milliards de FCFA a été mis à la disposition des communes, pour l’exercice 2018.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur