À plusieurs reprises, les leaders sécessionnistes ont demandé le retrait total des parlementaires du SDF, a l’assemblée nationale.

Après son dernier enlèvement et sa libération, le président du Front social-démocrate, Ni John Fru Ndi, a révélé qu'il avait rejeté la demande de ses ravisseurs de retirer tous les représentants du SDF du Parlement. Mais il a laissé entendre qu'il tiendrait une réunion avec ses représentants élus pour discuter de la question.

Depuis le début de la crise en 2016, la crise anglophone n’a jamais été le à l'ordre du jour, au Parlement.

Cependant, le groupe parlementaire du SDF a réitéré sa position hier, appelant les deux parties à cesser toute assistance, demandant au gouvernement de libérer toutes les personnes arrêtées, d'accorder l'amnistie aux exilés et d'ouvrir un dialogue franc sur le problème anglophone.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur