Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que la crise anglophone était une solution politique et non militaire ou sécuritaire.

Dans un rapport publié mardi 30 juillet 2019, le ministère des Affaires étrangères donne son point de vue sur la situation sociopolitique régnant dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, qui paralyse presque toutes les activités depuis près de trois ans.

« La solution à la crise anglophone est politique et non militaire… chaque voie de dialogue et de réconciliation doit être ouverte », a déclaré Quai d'Orsay, appelant ainsi les autorités camerounaises à lancer un dialogue politique inclusif garantissant une entente effective entre les deux parties.

La crise anglophone a éclaté en novembre 2016 et continue de s'aggraver. Elle a coûté la vie à de nombreuses personnes et en a privé plusieurs autres de produits de première nécessité tels que le logement et, plus important encore, le droit à l'éducation.

Depuis quelques mois, le gouvernement s'est engagé dans des démarches visant à faire a récemment annoncé la tenue d'une négociation bien saluée et menée par la Suisse.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur