Etes-vous prêt à jouer pour le Cameroun ? Réponse de Pascal Sakam « Je ne sais pas… »

https://cdn.237actu.com/Etes-vous prêt à jouer pour le Cameroun ? Réponse de Pascal Sakam « Je ne sais pas… »
Actualités

Etes-vous prêt à jouer pour le Cameroun ? Réponse de Pascal Sakam « Je ne sais pas… »

Dans la suite de son séjour au Cameroun, Pascal Siakam a donné une conférence de presse à Douala ce mardi. Attendu à 15h, c'est finalement autour de 19h que le champion de la NBA a débarqué. Un souci dû aux problèmes d'organisation selon le Most Improved Player (Joueur ayant le plus progressé en NBA) qui a accusé dans ses propos. Loin du syndrome d'arrivisme dont souffrent certains sportifs de haut niveau, le jeune basketteur camerounais a échangé humblement et sincèrement avec les journalistes.

Pourquoi avez-vous snobé les fans qui sont venus vous recevoir à l'aéroport de Douala ?

Le but de mon voyage des vacances personnelles. J'ai toujours été quelqu'un de réservé. L'objectif pour moi était de venir commémorer la mémoire de mon père parce que je n'ai pas eu la chance comme mes frères et sœurs de participer à ses obsèques. Donc, j'ai souhaité un retour en privé pour des raisons personnelles.

Qu'est-ce qui a occasionné votre arrivée tardive à cette conférence de presse ?

L'information que j'ai eue c'est que la conférence de presse commençait à 18h et à cette heure justement j'étais là. Donc je ne sais pas ce qui s'est passé au niveau de l'organisation. Certainement, il y a eu des problèmes techniques comme ça se passe souvent. C'est ce qui justifie certainement ce retard et ces contretemps.

Comment appréciez-vous toute cette effervescence qu'il y a autour de vous ?

Pour moi je suis une personne normale. C'est pourquoi j'aime toujours être avec mes grands frères partout où je suis. J'ai d'abord dit à mes agents que je souhaitais venir de manière privée au Cameroun, je n'ai vraiment pas intégré cette dimension des choses. Ensuite, je leur ai dit que s'il y avait la possibilité d'organiser une rencontre avec la presse pour qu'on puisse échanger, ce serait une bonne idée. Mais, je n'ai vraiment pas imaginé cette ampleur des choses dont l'accueil qui m'était réservé à l'aéroport.

Parlez-nous de vos titres de champion de la NBA et MIP...

Mon père était une source de motivation pour moi. Je fais ce qu'il a toujours voulu que je fasse. Il m'a toujours soutenu durant toute sa vie afin que je sois le meilleur. J'ai utilisé cela comme une motivation supplémentaire et j'y ai mis toutes mes forces pour qu'ils soit content de moi. Pour lui rendre cet honneur là, il n'y a rien de plus grand que ça. Je savais qu'il était quelque part là haut me regardant et m'encourageant, et cela m'a permis d'atteindre cet objectif, il a toujours cru en moi.

Etes-vous prêt à jouer pour le Cameroun ?

Je ne sais pas ce qu'il faut dire parce que c'est quelque chose qui ne dépend pas seulement de moi. Je suis sociétaire des Raptors avec qui je suis encore sous contrat jusqu'en 2020. Il y a beaucoup de logistique à mettre en place mais pour moi, je pense que l'idée de pouvoir représenter mon pays en tant que compatriote est toujours quelque chose d'important.

Pour moi, ça me fera vraiment plaisir. Vous avez vu lors de la finale, j'avais le drapeau de mon pays avec moi. Je n'ai pas hésité à le brandir parce que j'étais fier et je suis toujours fier d'être Camerounais. Donc pour moi, avoir cette opportunité un jour sera quelque chose d'exceptionnel. Maintenant je ne sais pas exactement ce qu'il faut pour que ce soit effectif.

Source : Press Sport

Titre : 237actu

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu