L’aide humanitaire aux déplacés internes de Kumba (Ph2)

La coordinatrice humanitaire des Nations Unies, s'est dite "préoccupée" par la suspension de l'aide humanitaire dans le département du Logone-et-Chari, région de l'Extrême-nord secouée depuis 2014 par les exactions de Boko Haram.

Dans une lettre adressée au Premier ministre camerounais, la Coordinatrice humanitaire de l'ONU a demandé au gouvernement camerounais de lever "d'urgence" la suspension de l'aide humanitaire.

Le 5 août dernier, la fonctionnaire onusienne, s'est dite préoccupée depuis la mi-juin, par l'impact de l'absence prolongée des secours dans une région où les besoins humanitaires sont importants.

Les autorités de la région de l'Extrême-Nord, avaient ordonné la suspension de l'aide humanitaire dans le Logone-et-Chari après la recrudescence des attaques armées de Boko Haram en mai. Selon les autorités, l'aide humanitaire profiterait aux groupes armés

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur