Cameroun- indemnisation catastrophe d’Eseka : le rappeur Koppo s’insurge

Cameroun- indemnisation catastrophe d’Eseka : le rappeur Koppo s’insurge

En effet, le rappeur et par ailleurs l’un des rescapés de l’accident qui ôté la vie à de nombreuses personnes juge « ridicule » la répartition du milliard offert par le président de la république Paul Biya.

Des grincements de dents ont été enregistrés après la remise le 9 août 2019 des chèques au titre de l’« assistance du chef de l’Etat » aux victimes de la catastrophe ferroviaire survenue à Eseka le 21 octobre 2016. Nombre de bénéficiaires parmi les 744 retenus trouvent insignifiantes les montants contenus dans les chèques à eux remis par le secrétaire général des services du premier ministre Séraphin Magloire Ondoa.

C’est le cas de l‘artiste Koppo, un des passagers du train de la mort qui s’en est heureusement sorti sain et sauf. Il a reçu un chèque de 79 300 Francs CFA. Somme  dont il a méprisé le montant dans une interview accordée à Radio Balafon ce 10 juillet 2019.

« J’ai posé des questions parce que j’étais un peu scandalisé. J’ai vu des gens qui étaient bien portants comme moi que je connaissais. Par exemple il y a un mec à côté de moi, animateur radio-télé qui était très fâché. Il avait 125 000. Le cousin de Paul Mahel (journaliste camerounais) et moi étions dans le même wagon. Il n’avait, comme moi, rien eu. Je me souviens que quand on sortait du wagon il riait parce qu’il me voyait traumatisé. Il a eu 354 000. On m’a expliqué qu’ils se sont assis, ils ont pris les rapports médicaux et ont estimé que les ayant-droits des décédés, les estropiés, les nouveaux manchots allaient avoir des millions. Les gens comme nous qui étions bien portants, sans traumatisme ou préjudice moral, on va quand même nous donner quelque chose ». Le rappeur rapporte que les personnes chargées de remettre le milliard du président n’avaient pas dans un premier temps prévu de donner de l’argent à ceux qui comme lui sont sortis indemnes de l’accident.

« Parce que normalement on ne voulait rien nous donner. Il paraît qu’on ne voulait vraiment rien nous donner. Si on ne l’avait pas fait cela aurait fait scandale », croit-il savoir non sans relever des incohérences dans les critères retenus pour la répartition de l’argent. « Sauf que c’est bizarre parce que si au moins on était nombreux debout, bien portants à avoir 77 000 francs… C’était injuste de savoir que certains ont 200 000, 300 000, 400 000, 500 000 francs, je ne sais pas sur la base de quoi, mais je pense que pour la personne du chef de l’Etat, je leur ai dit que le président de la République ne donnait pas 100 000 francs aux gens.

La compassion que les gens ont exprimée à mon égard après ce déraillement. J’en connais des amis qui m’ont offert des centaines de milles, des super cadeaux, des choses. Vous ne me faites pas croire que tout un résident de la République mette trois ans pour après donner 79 000 à quelqu’un. C’est une mauvaise communication. C’est très flou, ce n’est pas intéressant. On ne s’est pas remués pour ça. On n’est pas allés sous le soleil déposer des dossiers pour ça. Le but c’était quoi ? Si j’ai besoin de 79 000 francs je sais quoi faire, je vis m’adresser à quelqu’un qui est 10 fois au bas de l’échelon du chef de l’Etat et il va me les donner. Il ne faut pas nous embrouiller et puis parler de République. C’est complètement ridicule ! », peste l’artiste.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu