Pr Nalova Lyonga

Le bureau du Pr Nalova Lyonga a été visité par les malfaiteurs dans la nuit de dimanche à lundi dernier.

Le cabinet du ministre des enseignements secondaires, a été le théâtre d´un cambriolage dans la nuit de dimanche à lundi de la semaine dernière.

Le bureau du Pr Nalova Lyonga a été visité par les malfaiteurs, une situation qui interpelle sur la sécurité dans ce département ministériel, précisément au niveau abritant le bureau du Minesec.

Selon une source bien introduite de ce département ministériel, lequel qui a requis l´anonymat, indique que la patronne des lieux, dit ne déplorer aucune perte. Constat fait par le Pr Nalova Lyonga, après l´introduction par effraction des malfaiteurs dans son bureau.

Très rapidement, la police, la gendarmerie et la police scientifique saisis et descendus sur les lieux, et ont ouvert une enquête. Face à cette situation, l´on s´interroge sur la question de la sécurité.

Comment cela a pu être possible, quand on sait que, ce bâtiment ultra sécurisé, est gardé de jour comme de nuit par les forces de l´ordre, et les vigiles des sociétés de gardiennages. Notre informateur indique des anomalies sur le plan technique, celui du non fonctionnement de la caméra de surveillance au niveau du 9e étage, celui qui abrite le cabinet du ministre.

La source continue, parlant d´absence de disque dur dans le dispositif déjà présent, qui tarderait à être installé. Un dysfonctionnement, dans la mesure où, au niveau du 8e étage, réservé au service du secrétariat général, la caméra de surveillance fonction bien. Le portail des camerounais de Belgique.

Selon la même source, le bâtiment dans son entier au moment des faits, était gardé que par un seul vigile. De préciser selon les indiscrétions, que le personnel de cette agence de gardiennage accuse plusieurs mois d´aérés de salaire. En attendant la conclusion des enquêtes, le Minesec vaque à ses occupations.

 

Le Jour

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur