Cameroun : Guy Parfait Songue explique pourquoi sa prophétie sur la mort de Paul Biya n’a pas marché

Le "Général de l’Eternel des armées" pense que sa prophétie sur la mort du président Paul Biya a été bloquée par une "bande de satanistes homosexuels". Objectif, garder le pouvoir à tous prix et à tous les prix et faire croire au peuple que ces prophéties sur leur régime était fausse.

En effet, dans un nouveau texte publié sur les réseaux sociaux, Guy Parfait Songue qui dit être "apôtre hors échelle" s’attaque de nouveau au régime en place au Cameroun.

L’ancien universitaire, désapprouvé par la chancellerie des ordres académiques, devenu "prophète" et exilé aux Etats Unis sais très bien pourquoi ses multiples prophéties n’ont pas marché. Selon lui, c’est une "banda de satanistes homosexuels, partouzeurs et buveurs de sang humains, mangeurs d'organes" qui a décidé de tout bloquer.

Mais de quelle façon ? L’homme de Dieu explique que ces derniers pour contrer ses prophéties ont caché pendant 18 mois, les corps de plusieurs hauts gradés de l'armée, de la police, et de hautes personnalités de la république du Cameroun, tous décédés. " Sortez tous ces corps, si non ce sont ces corps qui vous sortirons ", avertit-il.

Guy Parfait Songue continue et se demande bien combien de temps encore les familles accepteront attendre au prétexte que c'est le gouvernement qui paye tous les frais. " Vous avez oublié qu'en science les faits sont têtus, nous tenons des faits matériels contre vous, et vous ne pouvez non plus tuer tous les membres des familles, ni effacer toutes les vidéos », mentionne-t-il.

Le « prophète » ne s’arrête pas là, il poursuit son argumentaire en invitant le régime à organiser rapidement un « deuil national pour sortir par la bonne porte et libérez le plancher »

Pour finir, Il demande au même régime de libérer le peuple camerounais, car explique-t-il, « les carottes sont cuites; toute la vérité va sortir sur tous les crimes dont vous êtes coupables ».

Pour memoire, se disant « très catégorique » dans sa « prophétie », Guy parfait Songue avait invité en début d’année 2018 le Président Biya à quitter le pouvoir, faute de quoi il mourrait avant la tenue de l’élection présidentielle du 7 octobre de la même année. Sauf que plus de 15  mois après , le président Paul Biya est toujours en vie, et a même été  réélu pour un septième mandat d’affilé à la tête du Cameroun.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur