Tribunal militaire de Yaoundé : En ce qui est les médias, seuls les journalistes de la CRTV, Cameroon Tribune et Vision 4, autorisés à accéder

Maurice Kamto, leader du MRC, est au tribunal militaire de Yaoundé (TMY) ce vendredi 6 septembre, où il est jugé aux côtés de 90 de ses partisans.

Poursuivis pour « insurrection » et « hostilité contre la patrie ». Ils avaient été incarcérés après avoir organisé et participé à des marches dites Blanches, mais interdites par le gouvernement. Ces opposants du président Paul Biya risquent théoriquement la peine de mort.

Selon nos sources sur place, les alentours du TMY sont fortement militarisés depuis les premières heures de cette journée très attendue par les partisans de Maurice Kamto, un cordon de sécurité est érigé pour empêcher tout accès à l’intérieur de l’état-major de l’armée de terre où se trouve le tribunal militaire

Seuls les avocats, les hommes en tenue, les journalistes de la CRTV, Cameroon Tribune et Vision 4 sont autorisés à y accéder.

Dans cette correspondance adressée lundi passé à la présidente du tribunal militaire de Yaoundé, Maurice Kamto et ses alliés, ont exigé un libre accès au public et aux média à la salle d'audience durant toute la durée de leur procès.

L’on apprend que des échauffourées ont éclaté entre les forces de sécurité, présentes et quelques partisans de Maurice Kamto venus lui apporter leur soutien. Plusieurs personnes ont été interpellées.

A suivre…

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur