Atanga Nji

Les sécessionnistes ont enterré vivante une femme à Batibo dans la région du Nord-ouest

Dans une vidéo amateur de cette scène horrible qui a circulé sur la toile, l’on pouvait entendre des individus, vraisemblablement des sécessionnistes, menacés la jeune dame couchée dans une trou, avant de lui mettre une balle à la tête. Une image qui a provoqué l’émoi.

« Je vous prescris d'engager immédiatement toutes les mesures visant à retrouver ce groupe de terroristes barbares, de les interpeller et de les mettre à disposition de la justice»,a indique le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, dans une note adressée au gouverneur de la région du Nord-Ouest.

Le ministre a également ordonné la localisation précise de cette tombe, afin de réserver à cette victime, «des obsèques et une sépulture dignes».

De passage ce 19 septembre à Bamenda où il a présidé une cérémonie de remise de dons aux populations, le ministre est revenu sur ce crime abominable, soulignant que les responsables de cet acte barbare seront traqués.

Le super chef de terre a surtout demandé qu’on observe une minute de silence en l’honneur de cette dame qui a été brutalement assassinée par des terroristes.

Ce crime s'inscrit par ailleurs dans un contexte où le président Paul Biya a convoqué pour la fin du mois, un grand dialogue national sur la crise anglophone, entre autres.

Lors de son discours à la nation le 10 septembre dernier, le chef de l’État a réitéré son offre de paix aux groupes armés. «Ceux qui volontairement déposent les armes et se mettent à la disposition des centres de DDR (Désarmement, démobilisation et réintégration) n'ont rien à craindre», avait t-il promis

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur