Joseph Dion Ngute

« Je vous donne ma parole qu'aucun sécessionniste invité au Grand Dialogue national ne sera arrêté à Yaoundé »a déclaré le porte-parole du grand dialogue National, George Ewane.

Pas suffisant pour rassurer les sécessionnistes invités à prendre part à cette grande consultation nationale.

Si d’autres craignent d’êtres mis aux arrêts à Yaoundé et demandent toutes les garanties pour leur sécurité, les leaders connus comme Ebenezer Akwanga , Cho Ayaba ou encore Mark Bareta qualifie de « fiasco » le grand dialogue national convoqué par le chef de l’Etat.

Le gouvernement camerounais a confirmé avoir envoyé des invitations à 16 leaders sécessionnistes exilés à l'étranger pour participer au dialogue qui doit démarrer lundi au Palais de Congrès de Yaoundé.

Dans une note adressée au premier ministre désigné pour diriger les travaux, Mark Bareta, en réponse à son invitation, dénonce entre autres, la tenue du dialogue au Cameroun et le maintien d’Ayuk Tabe et les autres en prison.

Les leader séparatistes accusent le pouvoir de Yaoundé de vouloir jeter « de la poudre aux yeux à la communauté internationale plutôt que de trouver une solution complète et durable » à la crise meurtrière des régions anglophones.

Mark Bareta, avait déjà posté son invitation sur sa page Facebook. En commentant ; « oh Seigneur, les tentations viennent de toute part »

Rappelons que le grand dialogue démarre le lundi 30 septembre et s’achèvent le vendredi 4 octobre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur