L'un des activistes séparatistes « d'Ambazonie » de la diaspora a rencontré la délégation camerounaise envoyée en mission pour convaincre la diaspora de participer au dialogue national.

Eric Tataw, activiste et résidant aux États-Unis, s'est entretenu séparément avec l'évêque de Mamfe mon seigneur Andrew Nkea, et le sénateur Charles Mbella Moki.

Au cours de l’entretien, il a réitéré qu'il ne s'opposait pas au dialogue et ne participerait au dialogue national qu’après avoir consulté, Julius Ayuk Tabe.

L'activiste a déclaré que le choix de Yaoundé pour le dialogue rend impossible la participation des activistes de la diaspora, ainsi que le choix du Premier ministre (un pro Biya), qui rend le processus plus ou moins transparent et crédible.

Pour rappel, le grand dialogue national débute ce lundi 30 septembre au vendredi 4 octobre au centre de conférence de Yaoundé.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur