René Emmanuel Sadi

René Emmanuel Sadi soutient que la libération de Maurice Kamto et de ses alliés politiques relève de humanisme du chef de l’Etat.

Dans une interview accordée à RFI, le ministre de la Communication a salué la décision du président Paul Biya, d’ordonner l’arrêt des poursuites contre les responsables et certains militants du MRC, le parti de Maurice Kamto.

René Emmanuel Sadi a indiqué que c’est une volonté du Président de ramener la paix dans le pays, comme il l’a également fait en faveur des prisonniers issus de la crise des régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest.

Le membre du gouvernement, toujours sur les ondes de la radio internationale française, a invité les personnes libérées à « se remettre sur le droit chemin, et faire de la politique dans le cadre des lois et règlements de la République ».

« Ils doivent cesser de mener des actions insurrectionnelles ici et là, et cesser de contester les choses incontestables », a-t-il averti, martelant que ces derniers réclament d'ailleurs une victoire qu’ils ne méritent pas.

Rappelons que Maurice Kamto et 102 autres personnes, tous interpellés dans le cadre des revendications post électorales ont été libérés. Mamadou Mota, premier vice-président du MRC, condamné à deux ans de prison pour son implication dans la mutinerie de Kondengui, est le seul cadre du parti à ne pas avoir été remis en liberté.

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur