Vingt-cinq personnes détenues à la prison de Kondengui en raison de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont été libérées vendredi.

Le tribunal militaire de Yaoundé a abandonné vendredi toutes les charges retenues contre elles, à la suite d'une décision du chef de l'Etat d'accorder son pardon à 333 personnes traduites en justice devant des tribunaux militaires du pays en raison de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Lors de l’évènement vendredi, le président du tribunal militaire de Yaoundé, le colonel Abega Mbezoa Eko Eko, a déclaré aux ex-détenus qu'ils avaient le chef de l'Etat à remercier pour cette décision.

Cette libération vient après celle de 203 personnes mises en liberté dans les régions anglophones et plus de 70 autres à la prison de New Bell à Douala.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur