S;E Paul Biya

L’on note une très faible représentativité de la gente féminine dans les décrets du chef de l’Etat Paul Biya, du 7 octobre dernier, portant nomination des responsables à la préfectorale.

Les statistiques de ces décrets présidentiels suscitent étonnement, 1seule femme contre 33 hommes Préfet, et 14 femmes Sous-préfets contre 130 hommes. Un faible ratio qui traduit pleinement les efforts qui restent à fournir par le gouvernement en matière de promotion du genre.

Cette réalité dans l’administration territoriale n’est pas isolée. Plusieurs sphères de l’État, comme l’indique nos confrères de Château News connaissent aussi une faible promotion des femmes, notamment dans le parlement, les forces de sécurité ou encore d’autres composantes de l’administration.

Quand bien même elles sont nombreuses, très peu occupent des hautes fonctions. Une marginalisation flagrante de ces brillantes dames dont le mérite est sans cesse croissante, constate-t-on.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur