Patricia Scotland, secrétaire générale du Commonwealth, a exhorté le gouvernement cameroun à veiller à ce que les causes fondamentales du conflit dans les régions anglophones du pays soient prises en compte dans la mise en œuvre des résolutions du dialogue national qui vient de s'achever.

Tout en promettant que le « Gentleman club » serait prêt à apporter son soutien au rétablissement de la paix au Cameroun, l'Ecosse a déclaré

La patronne du Commonwealth souhaite que les résultats du dialogue national de cinq jours qui vient de s'achever soient mis en œuvre de manière significative.

Par ailleurs, elle a salué la décision du président Paul Biya de libérer les dirigeants et les militants du mouvement pour la renaissance du Cameroun, MRC.

Elle a également félicité le gouvernement d'avoir libéré certaines personnes arrêtées en lien avec la crise anglophone.
Selon elle, c’est une mesure en vue de parvenir à une paix durable dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest.

 

 

 

 

 

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur