Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou, très active sur les réseaux sociaux, a envoyé une lettre ouverte à Célestin Djamen, secrétaire national du MRC chargé des droits de l'Homme, suite à sa prestation à l’émission « Vérité en Face », du dimanche 13 octobre sur Equinoxe Tv. La psychologue relève quelques contradictions formulées par l’ancien cadre du SDF, au cours de ce programme à très forte audience.

Ci-dessous l’intégralité de la lettre ouverte du Dr Modestine Carole Tchatchouang à Célestin Djamen

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR CELESTIN DJAMEN SECRÉTAIRE À LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME DANS LE MRC

Je viens de suivre l’émission “ Vérité en Face” dont vous étiez l’invité sur Équinoxe Tv. Avant toute chose, je tiens à saluer votre prestation que je trouve était de très bonne qualité. Toutefois, je suis interpellée face à un certain nombres de vos prises de position:

1. EN réponse à la réaction de Mr Cabral Libi qui vous aurait écris une lettre lors de votre séjour carcéral proposant de vous rendre visite en ajoutant qu’il vous pardonnait vos griefs du passé, vous estimez qu’il est un homme fourbe parce que d’après vous, son projet d’inscription massive aux élections avec sa campagne 11.000.000 d’inscrit est une fumisterie intellectuelle. Mr Celestin Djamen, je voudrais bien comprendre votre démarche au sein du MRC.

Vous avez tout comme le président de votre parti déclaré que c’est dans les urnes que nous allons obtenir une Alternance Politique au Cameroun 🇨🇲. Mais comment comptez-vous réaliser ce voeux pieux si vous jugez que c’est une fumisterie intellectuelle que d’inviter le peuple à s’inscrire pour choisir librement leur leaders?

Comment envisagez-vous une victoire sans une masse critique dans les urnes? Si on s’en tient aux résultats des dernières élections présidentielles, sur près de 14.000.000 de camerounais en âge de voter, seul 6.000.000 se sont inscrits et à peine la moitié s’est rendue aux urnes. Le MRC aurait eu un vote de près 700.000 camerounais selon les résultats officiels. Les élections municipales et législatives c’est dans quelques mois, comment comptez-vous au sein de votre parti gagner des sièges sur le triangle national si vous n’allez pas à la rencontre de ces millions de camerounais silencieux pour les convaincre de s’inscrire pour aller voter?

2. Sur la question du compte rendu du dialogue du président de la république PAUL Biya au président Emmanuel Macron, vous estimez que c’est une démarche qui n’honore pas notre pays parce que nous sommes souverains et ne devons nous soumettre devant aucun état au monde. Soit et je vous le concède.

Toutefois, quand le journaliste vous demande comment vous expliquez donc votre propre démarche et notamment celle de votre parti à écrire ✍️ à la communauté internationale notamment les États Unis, vous répondez que le Cameroun ne fonctionne pas en vase clos et a le devoir de répondre devant ces grandes puissances.

En me limitant sur ces deux points, n’avez-vous pas le sentiment de soutenir une idée et son contraire selon que ça sert vos intérêts? Est-ce véritablement ça faire de la politique? L’honnêteté d’un homme politique n’est-il pas tout le moins de reconnaître que bien qu’on puisse avoir des positions idéologiques différentes, que son adversaire peut avoir raison sur certains points que de chercher à tout peindre en noir chez l’autre quitte à se contredire soit-même?

Est-ce qu’une vérité cesse d’être vérité si c’est vos adversaires qui le disent et ne redeviennent des vérités que quand vous le dites? Est ce véritablement ça faire de la Politique?

Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou

Fille de la république

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur