Roger Chantal Tuile

La libération surprise de Maurice Kamto et compagnie a été saluée par la communauté internationale et la plupart des organisations de défense des droits de l’homme, après 8 mois d’intenses lobbies nationaux et internationaux.

Mais pour certains analystes comme Chantal Roger Tuile, il y a anguille sous roche. C’est suite à des calculs politiques très avantageux à Paul Biya que cette libération a été décidée, estime le directeur de publication de la Tribune de l'Est.

« C’est un piège !», prévient Roger Chantal Tuile qui affirme que désormais le leader du MRC devra s’inquiéter de son avenir politique. Après la libération, dit-il, « il va falloir qu'il exister. Bientôt dans trois mois, tout le monde va oublier qu'il a fait la prison. Il va falloir poser des actes, exister encore sur la scène politique. Au nombre de ces actes, il faut exclure les manifestations publiques qui seront désormais du domaine de la violation de la loi. »

C’est sans compter sur la volonté du MRC qui appelle ses militants à se préparer pour de nouvelles manifestations sans préciser de dates. « Prudence !», prévient Chantal Roger qui craint que les leaders du MRC et leurs militants s’ils persistent dans les anciennes habitudes ne tombent sous le coup de la violation de la loi. Ce qui va leur coûter cher, notamment une prison à vie.

Paul Biya qui a une forte capacité de nuisance à en croire Tuile, a donc remis entre les mains de Maurice Kamto des patates chaudes. Et ce n’est pas pour rien qu’il a nommé de nouveaux Préfets récemment. « Tous les sous-préfets de Douala sont montés Préfets pour avoir empêché les manifestations du MRC et d'avoir procédé dé à l'arrestation de Kamto et Cie. Les mêmes seront donc disposés à contrer toute action du MRC sur toute l’étendue du territoire,» déclare –t-il.

Maurice Kamto qui est aussi un juriste, sait ce qu’il l’attend. « Il me semble que Maurice Kamto a aujourd'hui 66 ans, si vous ajoutez les 5ans de Biya cela fera 71 ans, est-ce qu'il sera encore candidat idoine à la prochaine élection présidentielle », ou soit « Il va gagner les législatives et constituer un bloc contre le RDPC à l'assemblée nationale, pour faire passer des lois notamment modifiant le code électoral au Cameroun pour gagner des élections. »

Mais ce n’est pas tout, d’après Tuile, Maurice Kamto doit se donner des moyens de toujours vivre dans les esprits des camerounais sinon « bon vent à sa mort politique en attendant la fin des prochaines 5 ans de Paul Biya ».

 

Avec Cameroonweb

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur