Paul Eric Kingue et Maurice Kamto

L’homme politique soutient que le régime a donné beaucoup de crédit à une affaire qui serait passée pratiquement inaperçue.

Paul Eric Kingue pense que le fait de les avoir embastillé leur a fait plus de bien que de mal. Il prend pour preuve leurs côtes de popularité qui a considérablement augmenté.

En effet, revenant sur son arrestation avec d’autres leaders et responsables de MRC, Paul Eric Kingue s'est  montré clair, Selon lui, le régime n’avait vraiment pas besoin de ça. « Je peux vous assurer que ces gars ont commis la plus grosse erreur », déclare-t-il.

L’ancien Maire de la commune de Njombe-Penja, se demande bien si les gens qui  dirigent le Cameroun ont même véritablement été à l’école « Est-ce qu’ils ont l’équivalence intellectuelle des fonctions qu’ils occupent », s’interroge-t-il.

«Parce que moi, dit-il, Paul Eric Kingue, si je suis MINAT, si je suis président de la République, je ne donnerai pas de la valeur aux choses qui ont peu de valeur. C’est-à-dire que je n’irai pas arrêter des gens pour leur donner une popularité qu’ils savent ne pas mériter à ce moment précis-là ».

L’opposant pense que le régime a beaucoup contribué dans leur  visibilité. « Si on avait laissé Maurice Kamto marcher à Douala ça aurait fait quoi ? Vous savez qu’au Congo Tshisekedi a laissé son adversaire marcher et chaque fois que celui-là marchait on lui donnait de l’eau glacée pour qu’il marche davantage quelques mois après il a abandonné les marches ? Les gens qui nous dirigent n’étaient-ils pas de véritables tricheurs à l’école ? Comment ne peuvent-ils pas comprendre qu’en politique arrêter des gens leur donne de l’étoffe ? » .

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur