Ikom Polycarpe, un combattant sécessionniste repenti, a été assassiné par des inconnus.

Selon des sources, il aurait été retrouvé mort mercredi soir dans sa résidence de Wum, dans le département de la Menchum de la région agitée du Nord-Ouest du Cameroun.

Quelques heures avant sa disparition, Ikom Polycarp, un combattant sécessionniste connu sous le surnom de « Général Pussy» à Wum, a publiquement déposé les armes et s'est présenté à Adolphe Lele Lafrique, gouverneur du Nord-Ouest, lors de la cérémonie d'installation du nouveau préfet dudit département.

Au cours du processus, le regretté combattant d’Amba a publiquement avoué avoir tué de nombreuses personnes, mais s’est rendu compte par la suite qu’il était sur la mauvaise voie, raison pour laquelle il avait décidé de quitter les buissons.

Les rapports disent qu'il a été mis au défi de retourner dans les buissons et d'aider à désarmer ses frères en prêchant l'évangile de la repentance. Il est malheureux que son corps ait été retrouvé quelques heures plus tard chez lui.

Selon des sources, il aurait refusé la protection de l’armée et également de se rendre à la commission de désarmement, démobilisation et réintégration. Ce qui aurait engendré sa mort juste quelques heures après sa repentance, car hors de ce camp, il serait un danger non seulement pour les autorités, mais également pour la population de la localité.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur