Maurice Kamto et René Emmanuel Sadi, photo montage

Cette déclaration du ministre René Emmanuel Sadi, sur les antennes de la radio nationale Crtv, fait suite à une sortie de Maurice Kamto sur RFI, et dans le journal Le Jour, où il  a indiqué que la résistance nationale va se poursuivre.

Il ‘agit alors d’un « leurre », d’un « cul-de-sac », et d’une « voie sans issue », selon  le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi à Maurice Kamto.

Voici un extrait de ses propos, il etait  l' invité du journal de 20 heures hier à la radio nationale.

« …je me dois relever l’outrecuidance de certains propos du leader du MRC, qui dit avoir tendu la main à celui qui préside les destinées de ce pays, pour solder un soi-disant passif électoral.

À ce que je sache, il n’y a qu’un seul fauteuil présidentiel, il a été pourvu, bien pourvu, et il n’a qu’une place qu’occupe légalement le président Paul Biya.

C’est donc le président Paul Biya le seul et vrai élu de la nation, qui peut tendre la main. Et il l’a fait, non seulement aux responsables du MRC, mais aussi à nos compatriotes séparatistes qui ont pris les armes contre la République.

Il me semble que faire de la politique nécessite beaucoup d’intelligence, beaucoup d’audace certes, mais aussi, beaucoup de sagesse.

Il faut donc croyons-nous que notre compatriote le professeur Maurice Kamto donc les qualités intellectuelles, et le brio ne font l’ombre d’aucun doute, cesse de boguer dans des sphères si lointaines (intersidérale, interstellaire…), et redescende sur terre, pour réaliser enfin que la revendication d’un hold-up électoral imaginaire, est un leurre, un cul-de-sac, une voie sans issue.

L’élection présidentielle relève désormais du passé et pour l’immense majorité des Camerounais et Camerounaises, la page de l’élection présidentielle est bel et bien tournée »

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur