Me Jean De Dieu Momo

Il se murmure que Me Jean De Dieu Momo, arrivé au gouvernement à la faveur du dernier remaniement ministériel (janvier 2018), pourrait se voir débarquer.

Des suspicions pas loin d’un article publié le 20 octobre 2019 par l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique . Le journal basé à Paris, la capitale française, relève en effet que certains partis politiques alliés du RDPC ont déjà négocié leur maintien au gouvernement. Mais, précise que tel n'est pas le cas pour le  PADDEC de Jean de Dieu Momo, ministre delégué auprès du Minjustice.

« Les partis alliés du RPDC comme l’UNDP de Bello Bouba Maigari (ministre du tourisme) et le FSNC d’Issa Tchiroma (ministre de l’emploi) ont de leur côté fait en sorte d’obtenir des gages quant à leur maintien au gouvernement », a écrit le journal du franco-tunisien Bechir Ben Yamed,

Citant une source proche de la présidence, Jeune Afrique, indique que le remaniement gouvernemental devrait avoir lieu après les élections législatives prévues pour février 2020.

Opposant radical au régime de Yaoundé il y a quelques années, l'avocat-politicien, avait fait à la surprise général, un revirement spectaculaire à la veille de la présidentielle d’octobre 2018. Me Jean De Dieu Momo avait été à la tête du G20, nom d'une coalition de 20 partis politiques de l’opposition qui avait soutenu la candidature de Paul Biya. Un soutien, vraisemblablement à l’origine de son entrée dans le gouvernement.

 

 

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur