Le Directeur de Vision 4 télé trouve que Maurice Kamto n’est pas suffisant touché par les 43 morts de Gouaché.

Ernest Obama a la dent très dure contre Maurice Kamto, leader du MRC. Hier sur le plateau de l’émission Tour d’Horizon, la violente catastrophe qui vient de frapper Bafoussam était sur la table des dinosaures.

Le journaliste Obama s’est particulièrement montré cru contre l’opposant Maurice Kamto. Arguant que ce dernier n’est pas descendu sur le terrain pour consoler les populations, et a continué au contraire de mener paisiblement ses activités politiques. Allusion faite à la réunion des femmes du MRC du 30 octobre, présidée par Maurice Kamto, au siège du parti à Odza, Yaoundé.

Ernest Obama trouve simplement « inhumain » le comportement de Maurice Kamto, qui tient des réunions politiques en temps de deuil. Il remet d’ailleurs en doute les origines Bamiléké de l’homme poltique. « Comment on peut être aussi inhumain ? Je me demande comment on fait  », s’interroge Obama, « Peut-on faire de la politique en déplaçant l’être du centre de nos préoccupations ? », ajoute-t-il.

Ernest Obama soutient que « quel que soit l’agenda politique d’une formation politique, en pareilles circonstances, l’heure doit être au recueillement ». « Je me suis demandé en voyant ces images si monsieur Kamto est vraiment Bamiléké », s’étonne le présentateur de l’émission Club d’Elites.

Obama, se veut clair, on ne peut pas revendiquer être ressortissant de l’ouest Cameroun, et organisé les réunions du parti après 43 morts. En plus une réunion qui  est diffusée sur la toile. « On ne peut pas être aussi inhumain, et prétendre diriger un pays, et prendre en charge la vie de 25 millions de Camerounais. J’ai été très touché, et je me demande si Maurice Kamto a réellement les conseillers en communication qui lui disent quand il faut avancer un pas, quand il faut apparaître en public », lance-t-il.

Rappel des faits

Durant cette réunion des femmes du MRC présidée par Maurice Kamto, une minute de silence a été observée en mémoire des disparus de Gouaché.

Il faut également indiquer que le MRC est l’une des premières formations politiques à avoir réagi directement après le drame de Bafoussam.

Dans un communiqué publié par son porte-parole, Maurice Kamto a adressé ses sincères condoléances aux familles éprouvées, en indiquant surtout que c’est une des conséquences tragiques palpables d'une décentralisation ratée notamment avec la nomination des délégués du gouvernement qui, parce que ne tenant pas leurs pouvoirs des populations, ne s'en soucient guère dans la mise en œuvre des politiques de développement local.

Mais aussi, le MRC a envoyé une équipe sur les lieux du drame, conduite par Tirane Balbine Noah, deuxième vice-présidente du parti. Occasion pour le MRC d’apporter du réconfort aux familles des victimes « Loin d’être une action politique, cette visite s’estvoulue humaine et de compassion. Nous saluons les actions de solidarité qui se mettent en place, en exhortant le gouvernement à assumer ses responsabilités, en encadrant les familles touchées par ce drame », a déclaré Tirane Balbine Noah

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur