Manaouda Malachie

Cette scène plutôt insolite s’est passée  dans la nuit du 3 au 4 novembre  à l'hôpital de district d'Efoulan. Un personnel soignant a décidément maille à partir avec les gardes malades.

Selon une source, un médecin du service des urgences, de garde cette nuit-là, a été violemment tabassé par les gardes malades. Son seul crime, avoir demandé à ces derniers de libérer un lit qu’ils avaient occupés, question de laisser la place à un malade qui venait d’arriver. Mais à en croire une autre source,  le medecin  a été tabassé parce que  ses agresseurs  lui reprochaient d'avoir refusé de  s’occuper prioritairement de leur malade qui venait d’arriver dans la formation hospitalière. Roué de coups, le médecin  en question a été hospitalisé dans le même hôpital.

Informé, le ministre de la santé publique le Dr Manaouda Malachie, s'est dit "choqué en apprenant qu’un personnel de santé a été agressé alors même que celui-ci s’activait à sauver une vie". "je condamne avec fermeté cet acte. Je voudrais mettre ses auteurs en garde car nous porterons désormais plainte contre ces derniers", a écrit le numéro 1 de santé sur son compte Twitter.

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur