Dieudonné Ambassa Zang

L’ancien ministre des Travaux Publics s’est confié à l’Agence de Presse Africaine (APA).

La récente décision du président américain, Donald Trump, d’exclure le Cameroun de L'African Growth and Opportunity Act (AGOA) continue de susciter des réactions. Dans une déclaration à l’Agence de Presse Africaine et relayée dans les colonnes du quotidien Le Jour édition du mercredi 6 novembre 2019, l’ancien ministre des travaux Publics, Dieudonné Ambassa Zang (exilé en France et condamné à de la prison à vie en 2015 pour détournement de derniers public), exprime sa crainte que «cette sanction, qui survient après la décision des États-Unis de réduire leur coopération militaire avec le Cameroun à sa plus simple expression, n’entraîne d’autres conséquences à la fois politiques et économiques d’envergure plus importantes de la part des Nations Unies, des institutions financières de Bretton Woods, de la Commission de l’Union Européenne ou encore des agences de notation».

Toutefois, au regard du contexte actuel, l’ancien MINTP affirme qu’ «on ne peut pas dire que cette sanction soit injustifiée. On pourrait même dire qu’elle arrive assez tardivement». Car, l’admission à l’AGOA «n’est prononcée qu’en faveur d’un pays ayant établi ou i fait des progrès continuels vers la bonne gouvernance, l’économie de marché, la lutte contre la corruption, la protection des droits des travailleurs, la réduction de la pauvreté, la protection des droits de propriété intellectuelle ou encore la mise en place d’un environnement favorable au commerce et à l'investissement».

En revanche, Dieudonné Ambassa Zang estime que «si l’AGOA a suscité incontestablement un accroissement des exportations du Cameroun aux États-Unis ces 10 dernières années, le bilan reste peu significatif au vu des chiffres du commerce extérieur de l’année 2017: les États-Unis ne font pas partie des 10 principaux clients du Cameroun et n’arrivent qu’à la 9ème position parmi ses principaux fournisseurs». Selon l’ancien ministre, «l’AGOA, en dépit de la formidable opportunité qu’elle offre aux pays, souffre de plusieurs insuffisances dont la diversification des expéditions, érigée en leitmotiv et qui n’a pas connu d’avancées concrètes, la corbeille des exportations restant en outre dominée par les produits liés à l’énergie et les articles manufacturiers comme les vêtements», peut-on lire dans les colonnes du journal.

 

Cameroun-Info.Net

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur