Mgr Samuel Kleda, l’archevêque métropolitain de Douala, a rendu publique cette décision par un décret publié le 22 janvier dernier.

Le cardinal Christian Tumi ne sera plus cité pendant les prières eucharistiques. Dans un décret y relatif, Mgr Kleda mentionne que le Cardinal Christian Tumi jouit d’un «privilège particulier, celui de l’archevêque métropolitain, dans la partie réservée aux intercessions lors de la prière eucharistique après l’archevêque métropolitaine ».

A partir de cette date, écrit Mgr Samuel Kleda, qui par ailleurs le président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc) « J’ai décidé de marquer un terme à cette pratique particulière ».

«En réalité, dans la prière eucharistique, ceux qu’on cite nommément sont le pape et l’évêque du lieu. On ne cite pas souvent ceux là qui sont émérites (titre attribué à un évêque qui a démissionné de son office pour raison d’âge, de santé ou autre, Ndlr). Toutefois, l’évêque du lieu, puisque c’est lui le patron du diocèse, peut laisser qu’on cite l’émérite ou décidé qu’on ne le cite pas. Il est dans son droit», explique un prêtre à nos confrères de StopBlacam.

Voici le décret de Mgr Kleda

12121-sbbc1.jpg

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur