jesuites

Dans un message qui date du 27 février, les pères jésuites appellent le président Paul Biya et son gouvernement à la tenue d’un nouveau dialogue inclusif qui va impliquer les séparatistes anglophones.

Visiblement, le Grand Dialogue National organisé par le gouvernement, du 31 septembre au 4 octobre 2019, pour résoudre la crise dans les zones anglophones, n’a pas convaincus ce corps très élitiste du clergé. Aussi, les supérieurs majeurs des Jésuites d’Afrique et de Madagascar ont également encouragé toutes les parties à participer, en Suisse, à la rencontre organisée par un groupe d’évêques catholiques représentant tous les Continents.

Ce rendez-vous est pour eux, «une opportunité pour un véritable dialogue, vise notamment à inclure des groupes séparatistes pour une solution durable à la crise». Dans leur message, ils ont évoqué le massacre de Ngarbuh, dont le président vient de mettre sur pied une enquête pour déterminer les circonstances de ce drame, qui pour eux est un « acte odieux qui vient allonger la litanie de tueries et d’incendies de villages qui crucifient les populations de ces deux régions camerounaises depuis le début de la crise en 2016 ».

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur