Le pays a enregistré le premier décès d'un patient atteint par le coronavirus. L'homme était de retour d'Italie.

D'après un décompte officiel, le nombre de cas de Covid-19 s'élève désormais à 66 au Cameroun.

Pour endiguer l'épidémie, le gouvernement  a pris des mesures strictes, comme la fermeture des écoles, des restaurants, des débits de boisson. Mais « aucun confinement total de Douala ou Yaoundé  n'est actuellement à l'ordre du jour du gouvernement », avait affirmé lundi Malachie Manaouda sur Twitter.

Le ministre de la santé publique, le Dr Manaouda Malachie, répète à chaque sortie les mesures de prévention à observer et appelle à se « réveiller ».

Les Camerounais eux, continuent de rêver. Ils espèrent voir reculer la terrible pandémie qui a déjà fait plus 2.5 milliards de confinés dans le monde. Et, révélé plus de 350 000 contaminés dont au moins 15 000 morts.

A l’issue d’ une réunion du Comité interministériel chargé d’évaluer la mise en œuvre du plan gouvernemental de riposte contre la propagation de la pandémie du coronavirus au Cameroun, le premier ministre a regretté le non-respect des mesures édictées en annonçant des sanctions.

« L’article 260 de notre Code Pénal punit d’un emprisonnement de trois (03) mois à trois (03) ans celui qui, par sa conduite, facilite la transmission d’une maladie contagieuse et dangereuse. Dans cette optique, les autorités administratives et municipales, ainsi que les forces de maintien de l’ordre, ont été instruites de renforcer les contrôles et de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires, afin que les mesures prescrites par le Chef de l’Etat soient respectées par tous et partout. », a rappelé Joseph Dion Ngute.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur