Cette opération a été pilotée des mains de maitre par Jean Claude Tsila, préfet du Mfoundi,

Ces belles de nuit sont accusées de perturber la quarantaine des personnes venues de l’étranger et confinées dans des hôtels de Yaoundé, la capitale politique.

237actu.com apprend que cette opération a permis l’interpellation et la mise en garde à vue d’une cinquantaine de prostituées, trivialement appelées « vendeuse de piments ».

«Les compatriotes mis en quarantaine dans les hôtels de la place, se permettent, pendant qu’ils sont mis en quarantaine, de recevoir les visites des belles de nuit, qui passent des nuits entières avec eux dans ces hôtels. Lorsque nous nous sommes rendus compte de cela, on les a mis tous en quarantaine», révèle Jean Claude Tsila, au journal  de 13 heures de ce vendredi 27 mars 2020, sur les antennes du poste national CRTV.

«J’ai demandé au Commissaire Central n°1, de me monter une opération qui visait à interpeller les belles de nuit. Nous avons interpellé près d’une cinquantaine, qui sont gardées à vue en ce moment», ajoute le chef de terre.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur