JJ EKINDI

Comme un véritable tonnerre, cette information a foudroyé l’opinion publique et la classe politique camerounaise. Jean Jacques Ekindi le virulent « chasseur de lion » s’est assagit pour suivre « le roi de la foret ».

Voici ses explications. Sur une page, et de manière brève, le président( ldésormais ancien) du mouvement progressiste explique les raisons de son choix. De prime à bord, il estime que l’opposition depuis lors ne dispose pas de projet de société valable. Aussi, il continue en disant que le fait que les décisions soient unilatéralement prises par le RDPC( rassemblement démocratique du peuple camerounais) l’ont donné l’envie d’y revenir pour faire entendre sa voix parmi la horde.

Il estime  par ailleurs que dans l’opposition « Il y a des critiques, il y a des pamphlets, il y a des déclarations à l’emporte pièce. Et quand il y a plus de projet, il n’y a plus de débats. Et quand il n’y a plus de débat, les décisions se prennent exclusivement au sein du RDPC. Cela n’est pas bon. Il faut dans ce cas là qu’il y ait des débats au sein du RDPC. Malheureusement le mode de fonctionnement ne s’y prête pas. J’ai donc estimé que modestement, je vais entrer au RDPC et je vais essayer de faire entendre ma voix ».

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur