Laurent Esso

Maurice Kamto, était alors accusé à travers son cabinet Brain Trust, d’avoir influencé l’attribution du marché pour la réalisation de trois codes.

Tout commence par une accusation de détournement de 14 milliard pour le compte d’une entreprise Brain Trust consulting & business Inc ,la structure basée à Paris fera une mise au point en 2016, rappelant qu’il s’agissait d’un marché de 89 millions 528 mille 625 FCFA à l’issue d’un appel d’offre portant sur l’actualisation de trois Codes publié dans le Cameroon-Tribune. Ernest Obama va remettre au goût du jour cette question lors d’une conférence de presse avec le Ministre d’Etat, Ministre de la justice garde des Sceaux.

Beaucoup voient en lui le futur successeur du président Biya. Ce qui certainement lui vaut une cabale de ses détracteurs.

« Quand j’ai démissionné du gouvernement, il y a des gens qui priaient tous les jours pour que je dorme à Kondengui. Pour valider leur théorie selon laquelle personne ne peut s’séjourner au gouvernement sans voler…mais, je pense que Dieu était absent…Il y a des gens qui disent que je savais qu’on devait me chasser du gouvernement, mais j’ai quand même démissionné…A part de me prêter les 14 milliards, personne n’a réussi à prouver que j’ai volé un centime », expliquait Maurice Kamto.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur