Cédrick Noufele

L'armée camerounaise par son porte parole, le Capitaine de Frégate Cyrille Serge Atonfack Guemo, a confirmé hier vendredi 5 juin la mort en détention du journaliste Samuel Wazizi.

L’officier supérieur, a surtout réfuté les  actes de tortures, indiquant plutôt que Samuel Wazizi est décédé le 17 aout 2019 à l’hôpital militaire de Yaoundé des suites d’une « Sepsis sévère ». Bien plus, le Capitaine Cyrille Serge Atonfack Guemo a soutenu que le défunt qui «se disait animateur dans une chaine de télévision locale, était en réalité un logisticien de divers groupes terroristes».

Par ailleurs, le porte-parole du Mindef n’a pas manqué de tancer certains médias « de lignes éditoriales et d'obédiences bien connues» qui ont remué le couteau dans la plaie dans le cadre de cette affaire. Toute porte donc à croire, qu’il s’agit là d’un message à peine voilé adressé à Equinoxe Tv, qui a annoncé en exclusivité la mort des suites de tortures de Samuel Wazizi.

Pour le chef de la division communication au Mindef, « ce nouvel épisode de diabolisation de nos forces de défenses et de sécurité, semble clairement s'inscrire dans une logique programmée pour les démoraliser ».

Suite à ces propos, la réaction d’Équinoxe TV ne s'est pas faite attendre. Cédrick Noufele était l’invité du JT de 20heures, vendredi 05 juin. En sa qualité de rédacteur en chef ‘Equinoxe Télé et Radio, le journaliste d‘un ton ferme à répondu aux accusations portées contre la télévision du peuple. « Il faut le dire aux camerounais, et que ce soit clair dès ce soir, Equinoxe n'appartient pas à ce groupe de médias accusés de diaboliser l'armée à travers des informations supposées inexactes ou non vérifiées…En tant que rédacteur en chef de cette chaine de télé nous respectons l'armée engagée dans la défense du territoire camerounais. Au-delà de ce respect, nous continuons de rendre compte des faits qui se déroulent à travers le triangle nationale... », a assené Cédrick Noufele .

« Ce soir nous maintenons toutes les informations relayées concernant l'affaire Samuel Wazizi…Equinoxe est une chaine qui rend compte sans avoir peur et respectant les règles éthique en la matière journaliste…», a conclu Noufele.

Ce n’est pas la première fois qu’Equinoxe Télévision fait face aux accusations de cette nature. Dans un ton presque martial, le ministre de l'Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, avait menacé en mars dernier, certains médias parmi lesquels Equinoxe, d’être dans une « démarche conspirationniste », et d’avoir reçu 5 milliards de FCFA pour produire des faux rapports sur le Cameroun après le massacre de Ngarbuh.

En réaction, Séverin Tchounkeu, PDG du groupe Équinoxe TV, sur le plateau du 20 heures de Cedric Noufele le même jour, s'etait indigné avec véhémence des propos tenus par ce membre du gouvernement.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur