© Photo, Roch Kenfack : Pose entre le préfet de la Menoua et quelques personnes décorées

Pour marquer l’édition 2016 du 20 mai de leurs empreintes, les défilants du secondaire ont choisi de défiler à pas ponctués de chants célébrant : l’unité et la paix, la sécurité et le patriotisme.

Depuis le 20 mai 1972 jusqu’au 20 mai 2016, il y a de cela quarante-quatre ans que cette date marque la célébration de la fête nationale du Cameroun. Se célébrant tous les ans sous un thème toujours différent, celui de l’année en cours est : "Forces de défenses et forces vives de la nation ensemble pour la lutte contre le terrorisme, la préservation de la paix et de l’intégrité territoriale."

A Dschang, dans le département de la Menoua, les festivités marquant cette célébration ont commencé dès 10 heures, avec l’arrivée de Maché Joseph, préfet du département. Après l’installation du chef de terre à la tribune, le déroulement du programme à l’ordre du jour a débuté par la remise de distinctions honorifiques, à un certain nombre de personnalités locales.

Cette année, c’est à trente-huit de ses enfants en tout que la nation a ainsi exprimé sa reconnaissance, pour des actes posés en l’honneur de la croissance et/ou du rayonnement du Cameroun. Dans les ordres du mérite de la force publique et du mérite camerounais, il y a eu vingt-huit personnes récompensées. Pour les médailles d’honneur du travail en or, en argent et/ou en vermeil, quinze travailleurs ont été distingués.

Dans l’ensemble du déroulement de la journée, plusieurs innovations ont cette année été observées, lors du passage des défilants. La première est le sens dans lequel les forces de défense et de sécurité ont ouvert le défilé. Contrairement aux années antérieures, où elles descendaient la route passant devant la tribune, elles ont cette année plutôt remontée cette avenue.

La deuxième innovation a été notée chez les jeunes scolaires du primaire et du secondaire. Des places de choix ont été réservées aux carrés spéciaux des médaillés de la Menoua, lors de l’édition 2016 des jeux des ligues "B" et "A", de la Fédération nationale des sports scolaires, FENASSCO.

Toujours chez les scolaires du primaire et du secondaire, l’on a noté la dernière de ces innovations. Leurs défilés ont été exécutés à pas ponctués de chants célébrant : l’unité et la paix, la sécurité et le patriotisme. Indubitablement, ce fut dans le but de fixer toutes ces valeurs dans leurs esprits, afin de les aider à traduire ces concepts en actes concrets, dans quelques décennies, quand ils prendront en main les destinées du pays.

Pour le reste, huit partis politiques ont pris part à cette fête, dans le chef-lieu de la Menoua. Ce sont dans l’ordre de leurs passages : le RDPC, le SDF, l’UNDP, l’UPC, le MRC, le PADDEC, le KOUMZE-RDPF et l’AFC. Avec le passage du dernier de ces partis politiques, à 12 heures 35, la page de la remise des prix a été ouverte. L’on a ainsi découvert que la palme de "L’investissement humain" a été remportée par l’école primaire laïque Intellexi.

Pour ce qui a concerné les formations ayant pris part au défilé, l’on a eu comme vainqueurs : au primaire, l’école Rainbow de Foréké-Dschang, avec 17,50/20 ; au secondaire, le collège Notre Dame de l’Immaculée Conception, avec 18/20 ; dans les écoles de formation professionnelle, le FOPAMED, avec 15/20 ; dans les écoles de formation des cadres moyens, le CENAJES, avec 18/20.

La dernière catégorie a été celle de l’enseignement supérieur, organisé autour des facultés de l’université de Dschang (UDs) et des instituts de formation supérieure. Ici, le champion a été la faculté des Sciences de l’UDs, avec 15,5/20.

Redigé par: Roch Kenfack

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur