S E Paul Biya

1-Quand Biya était petit, son père l’envoya au petit séminaire d’Akono pour qu’il devienne un jour “evêque, cardinal, ou pape, BIYA ne devint pas pape, mais une fois que Biya lui remit gratuitement le pouvoir cadeau, BIYA décidait de ruiner son pays pour inviter le pape à prier pour lui afin qu’il soit éternel président du Cameroun.

2-Quand il doit aller faire ses études à l’université, l’état du Cameroun a payé sa bourse d’étude pour aller étudier en France, mais une fois president, il a suspendu toutes les bourses et imposa aux étudiants paysans de payer 50, 000 francs de frais de scolarité.

3-Une fois désigné président par Ahidjo, tous les chefs traditionnels du Cameroun décidèrent de faire de lui le chef traditionnel de chaque communauté camerounaise, et il en profita pour s’imaginer être le plus grand sorcier du Cameroun.

4- Quand souffla le vent de la démocratie, tous ces chefs traditionnels organisèrent une marche non pas en faveur de la démocratie, mais plutôt pour interdire le Multipartisme. Biya devint malgré lui celui qui se croit avoir décréter une démocratie à la camerounaise où il nomme et son chef de l’opposition et même 30% de ses sénateurs supposés être élus! Il devint du même coup candidat naturel de son parti-État RDPC où il ne nomme que les criminels financiers comme ministres et collaborateurs pour ensuite les envoyer à la retraite à Kondengui sans lui même jamais songer à sa propre retraite!

5- Le Cameroun était pourtant au départ un État Federal depuis les indépendances (de 1961 jusqu’en 1972). En 1972, Ahidjo en fit une république unie du Cameroun, mais par un tour de passe passe dont Biya a le secret, il décréta en 1984 une République du Cameroun, et en 2018, nous voici en guerre contre les anglophones qui se retrouvent marginalisés et ne se reconnaissent plus dans cette république où seul le Français domine toutes les institutions.

5 – Biya est tellement en court séjour privé en Suisse que finalement ce sont les Suisses qui lui rendent visitent en Suisse comme s’ils étaient des étrangers dans leur propre pays. On dira à la fin que Biya le Suisse dirige le Cameroun, son pays comme un Suisse en cours séjour à Yaoundé, tellement il ignore les réalités du pays qu’il dirige à distance.

6- Pour le concours dans les grandes écoles de formation comme l’ENAM, BIYA prescrit toujours le fameux équilibre régional, sauf qu’en 2017, Biya décida d’y recaser ses deux enfants qui ont raté leurs études en occident malgré des millions gaspillés pour les encadrer hors du pays. C’est quoi donc l’équilibre régional si Biya lui seul fait admettre ses deux enfants sans niveau dans ces écoles quand les milliers de Camerounais tellement brillants sont forcés à traverser le désert Libyen pour rejoindre l’El Dorado Européen? De qui se moque-t-on à la fin?

7 -En 1992, lorsque Biya perd l’élection présidentielle face à FRU NDI. Sa cours suprême inversa les résultats et depuis toujours, ses pourcentages de réussite aux élections présidentielles truquées augmentent désormais en fonction de son âge! Comme il a 86 ans, il est sur d’avoir 87% aux présidentielles de 2018 sans pour autant avoir la décence de déclarer sa candidature. Pourquoi déclarer sa candidature lorsque toute l’élite villageoise de toutes les communautés Camerounaises rédigeront des lettres de motion de soutien favorables à sa présidence à vie et sans partage?

8 – Quand on évoque sa santé fragile, ses fanatiques jurent que c’est Biya qui a aidé l’infirmière accoucheuse le jour qu’il venait au monde, donc ce sont tous les jeunes Camerounais qui exigent son départ du pouvoir qui mourront avant lui.

9 – Les fanatiques du RDPC jurent que Biya ne ment jamais, ne vole jamais et ne se trompe jamais. Pour eux, c’est la vérité qui trompe les Camerounais, BIYA est un saint, ne l’oubliez pas, il était au séminaire pour devenir pape, mais le destin l’a appelé pour être président. Voilà pourquoi les collaborateurs qu’il nomme depuis 36 ans sont des criminels financiers applaudis pour des milliards volés la ou un petit voleur de portables au quartier est lynché et brûlé vif sur place par le peuple en furie. Drôle de dirigeant!

10 – La CRTV où chaque fonctionnaire Camerounais paye pour avoir des informations est rebaptisée Tam-Tam de Biya. Curieusement, une fois que les réseaux sociaux sont arrivés mettre à mal ce tam-tam qui passe sa vie à mentir pour maintenir Biya au pouvoir à vie, BIYA les dérida d’oiseaux de mauvaise augure, et tous ses ministres dormeurs décidèrent d’aller en guerre contre ces réseaux sociaux décriés comme les ennemis de l’état jacobin tapis dans l’ombre qui cherche à déstabiliser le Cameroun. TCHIROMA est devenu ministre de communication anti réseaux sociaux après avoir été un putschiste contre le régime Biya en 1984. Cela lui valut 7 ans de prison!

11- Tout le Cameroun manque d’eau et d’électricité, mais des responsables en charge de ce secteurs juraient que c’est plutôt l’oxygène qui a véritablement besoin de Biya pour survivre! Heureusement que Biya les a envoyé en retraite précipitée à Kondengui.

12 – Il est impossible à Biya d’avoir un arrêt cardiaque. Rien n’est si stupide pour attaquer le cœur du pharaon du Cameroun.

13– A l’Université, les griots universitaires pro-RDPC se bousculent pour inventer les meilleurs néologismes pour décrire le pouvoir à perpétuité de Biya. Les plus ingénieux parmi ces universitaires ont même déjà rédigé des thèses sur “le silence du président de la république”. D’autres plus subtiles encore préfèrent se limiter au “Chantalisme Biyatique”, ce nouveau courant des fanatiques en course pour la mangeoire après avoir entretenu des discours pseudo révolutionnaires sans être même capables de se pointer à un coin de la rue pour secourir un handicapé Camerounais!

14 – Quand Biya se plait à se passer pour mort, ses communicateurs griots reviennent le célébrer en trompe comme un totem ressuscité et narguent ensuite les naïfs parmi les Camerounais qui se croyaient enfin libéré!

15 – Ces derniers temps, une vague de dirigeants africains quittent volontairement le pouvoir à l’instar de Robert Mugabe et de Jacob Zuma! Ils sont rapidement traités de cons par les Camerounais de cons parce que pour eux, le guide panafricaniste Biya reste la seule chance pour les Camerounais et méritent que tout le peuple meurt pour lui pour empêcher que les méchants occidentaux ne complotent contre lui pour le chasser du pouvoir comme Kaddafi.

16-La Chine devient par conséquent le nouveau El Dorado Camerounais ou le prophète Jean Paul Pougala prêche l’evangile Chinois selon lequel une fois tourné vers la Chine, le Cameroun deviendra Wakanda forever avec des navettes spatiales, des autoroutes lumineuses et de la haute technologie pour effacer 36 ans de sommeil et de sous développement où les voleurs de ministres de Biya ont distraient des milliers de milliards de francs CFA des caisses de l’état!

Voilà donc à quoi ressemble la fiction entretenue par les plus cyniques des fanatiques au RDPC tétanisés par la peur du changement! Sont ils devenus aussi amnésiques? Quand Ahidjo régnait, ses partisans juraient qu’ils sont nés pour commander le reste du Cameroun. En 2018, on n’est même pas capable de rapatrier son corps à Garoua son village natal.

Biya a-t-il même conscience du malheur qu’il invite à ses propres enfants?Mobutu était pire que Biya et on connaît la suite! Alors la chute de Biya est certaine, mais qui est si naïf pour réaliser qu’on ne reste pas autour du baobab pour attendre sa chute une fois que l’ouragan s’annonce?

Il y a une chance dans la jeunesse Camerounaise. Mais elle ne sera pas tendre avec nos aînés intermédiaires complaisants et corrompus qui ont laisser croire à Biya qu’il est Dieu himself! Non Biya n’est pas Dieu. Loin de la, il va tomber comme tous ces dictateurs avant lui, et le mythe de l’homme lion va s’étioler comme une boule de chagrin.

Laziz Nchare, Journaliste

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur