D’après Herve Verhoosel, Director of Strategic Communications and Public Information Division de la Minusca, une opération conjointe de désarmement et d’arrestation, visant les bases de certains groupes criminels du quartier de PK5 à Bangui, a été lancée conjointement par les Forces de sécurité intérieures (Fsi), Forces armées centrafricaines (Faca), et la Minusca.

La population du PK5 a, à plusieurs reprises, demandé l’intervention de la Minusca pour mettre un terme aux les activités prédatrices des gangs criminels du quartier. Ces groupes y ont en effet commis de nombreuses exactions, rançonné les commerçants et attaqué les civils, tout en s’opposant à toute forme de retour de l’autorité de l’Etat.

Avant l’opération, ces groupes criminels avaient été mis en demeure de désarmer volontairement et pacifiquement, avec la possibilité pour certains de leurs membres ainsi que de la communauté, de recevoir un appui socioéconomique. Malheureusement, les leaders de ces groupes ont refusé cette alternative, malgré une médiation organisée par des représentants de la population civile.

La Minusca rappelle aux populations de ne pas recourir à la justice populaire contre les éléments armés de ces groupes, quelle que soit la gravite des crimes qu’ils ont commis. Plutôt, elle recommande d’informer la Minusca ou les autorités centrafricaines de leur localisation pour assurer un suivi judiciaire légal.

Redigé par: Linda Mbiapa

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur