© Photo : Roch Kenfack - SE Françoise Collet évalue la mise en œuvre à mi-parcours du projet MaGeTV

A l’occasion de sa visite de travail, l’ambassadeur de l’union européenne a touché du doigt le niveau de mise en œuvre du projet de gestion et de valorisation des déchets solides de Dschang. Elle en a profité pour donner une conférence, en la salle des spectacles de l’université locale.

SE Françoise Collet, ambassadeur de l’Union européenne (UE) auprès du Cameroun, a passé la journée du jeudi 14 avril courant dans la commune de Dschang. Cette journée a commencé par une séance de travail, en la salle des réunions du bâtiment "B" de l’hôtel de ville. Cette rencontre a mis autour d’une table les acteurs intervenants dans le projet de Maîtrise de la gestion, du traitement et de la valorisation des déchets solides de Dschang (MaGeTV).

Au cours des échanges de circonstance, Pr Temgoua Emile, premier adjoint au maire, représentant le maire empêché, a présenté comment évolue l’assainissement de l’environnement dans sa commune. Durant son exposé, il a mis en exergue l’impact de l’appui financier octroyé par l’Union européenne, dans le cadre du projet MaGeTV.

Au terme de cette entrée en matière, madame l’ambassadeur a dit sa satisfaction d’apprendre, que l’aide apportée par l’organisation qu’elle représente ait influencé positivement le cadre de vie des populations. Continuant, elle a déclaré qu’étant devenue « (…) un exemple à suivre au Cameroun dans la gestion des déchets, Dschang se doit de former les autres communes… » dans ce domaine de compétence.

Comme pour toucher du doigt les contours du beau tableau qui lui a été peint dans une salle, SE Collet est descendue sur le terrain, aussitôt la séance de travail achevée. Et successivement, elle a visité l’évolution des travaux sur les chantiers de Ngui et de Siteu. Notons qu’au stade actuel de ces travaux, l’hôte de la commune et sa suite ont vu comment avance l’aménagement des hangars, destinés à protéger les aires de travail des intempéries.

Une autre escale a été faite à l’Alliance franco-camerounaise. Ici, le jardin expérimental où le GIE BIOMAR pratique une agriculture biologique, grâce au compost produit part la commune, a été visité sous le guidage de Anastasie Ngueguim, présidente de ce GIE. Cette première partie de la journée de l’ambassadeur s’est achevée par une visite de courtoisie à Maché Joseph, préfet de la Menoua.

Selon Kemleu Tchapgou, conseiller municipal, président de la Commission de la coopération décentralisée et de la communication, cette évaluation à mi-parcours a été d’autant plus importante qu’elle seule permet de se rassurer du démarrage des travaux prévus, ainsi que de leur bon avancement. Et, au cas contraire, de rapidement remédier aux manquements.
L’Union européenne, un acteur de paix et de développement.

Martelant son affirmation, il ajoute qu’« (…) Une visite de terrain est l’occasion de toucher les choses du doigt, afin de voir la mesure dans laquelle la cohérence des déterminants, qui ont décidé le bailleur à valider le projet, sont mis en place… »

Le second grand axe de la visite de travail de l’ambassadeur s’est articulé en deux grands points. Le premier est la visite de courtoisie rendue au Pr Tsafack Roger, recteur de l’université de Dschang (UDS). Le second est la conférence donnée en la salle des conférences et des spectacles de l’UDS.

Cette rencontre avec la communauté universitaire a eu pour thème : "Politique, sécurité, développement et commerce… L’action de l’Union européenne en Afrique et dans le monde."

Au cours des échanges avec son public, largement rajeuni par la présence massive des étudiants, la conférencière a essayé de montrer les multiples faces de l’UE, entre autres comme artisan de sécurité et acteur d’un développement général de toutes les parties de la planète.

Depuis son arrivée au Cameroun en 2014 jusqu’à ce jour, SE Collet est à sa deuxième visite à Dschang. Parallèlement, la mise en œuvre du projet MaGeTV, qui a une durée de vie de quatre ans, est en sa deuxième année.

Redigé par: Roch Kenfack

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur