Dans la nuit du jeudi 13 septembre, une bande armée de 6 sécessionnistes a ouvert le feu sur les soldats camerounais dans le Nord-ouest.

L’armée de son côté a riposté à cette attaque en évinçant les séparatistes. L’attaque fait un bilan de 6 morts cote séparatiste, 3 armes saisies et 2 voitures. Cette semaine seulement, l’on a enregistré au moins 4 exactions commises par les sécessionnistes. L’on note ainsi l’enlèvement du proviseur a Kumbo dans le nord-ouest, l’enlèvement du chef du village Wotutu dans le sud-ouest, l’attaque de mardi a mile 16 qui a fait un bilan de quatre morts et la menace des terroristes qui a engendre une migration massive dans les régions anglophones.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur