Cameroun-gestion des finances : la banque mondiale fait une mise en garde.

 

La Banque mondiale (BM) a appelé les autorités du pays à «faire preuve de plus de rigueur dans la gestion des ressources financières», a déclaré APA.

La Banque mondiale «a attiré l’attention du gouvernement sur la nécessité de réduire les dépenses de l’État», notamment en réduisant les dépenses de fonctionnement et en augmentant les investissements publics.

Au Cameroun, plus de 2 000 milliards de francs CFA, soit 52% du budget national, ont été affectés au fonctionnement de l'État en 2017.

Il s’agissait d’argent utilisé pour « l’organisation de séminaires, le paiement de primes et de gratifications, les frais de mission et de représentation».

Selon la Banque mondiale, ces dépenses « somptueuses» sont à la base des surcharges, de la corruption et d’autres actes de mauvaise gouvernance qui assaillent l’administration publique du Cameroun.

En outre, le rapport citait, à titre d'exemple, que «35,5 milliards de francs CFA a été dépensés en carburant et 42 milliards de francs CFA en primes et gratifications ».

La Banque mondiale a déclaré que les dirigeants camerounais devaient donc réduire les coûts de l’État et se concentrer sur des investissements productifs afin d’éviter la faillite.

avec APA

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur